Afficher le menu Masquer le menu

Une convention de Mécénat avec la Mission du Centenaire 14-18 pour « honorer la mémoire de nos aînés et rappeler que la Poste a fortement contribué au moral des troupes »

Deux questions à Frédéric Guillaud, chargé de mission auprès du Directeur général adjoint du groupe La Poste, coordonnateur des initiatives liées au centenaire de la Guerre 14-18.

La Poste a signé une convention de Mécénat avec la Mission du centenaire 14-18. Qu’est-ce qui a motivé son souhait de s’impliquer dans la commémoration de la Première Guerre mondiale ?

Le Président Wahl a souhaité engager le Groupe pour deux raisons principales : d’abord, honorer la mémoire de nos aînés ; plus de 3 500 postiers sont en effet morts au champ d’honneur, sur 75 000 postiers engagés au plus fort des combats.

Ensuite, rappeler que la Poste a fortement contribué au maintien du moral des troupes en assurant le bon acheminement de millions de lettres et de colis auprès des soldats. Pendant ces quatre années terribles, la Poste fut en quelque sorte la « ligne de vie » entre les familles et les hommes du front. Jamais les Français ne s’étaient tant écrit…

Comment l’entreprise s’organise-t-elle pour impulser et mener des actions dans le cadre de cette commémoration ?

La Poste a choisi d’agir principalement « en nature », notamment par la mise à disposition du réseau des bureaux de poste équipés de téléviseurs, qui s’apprête à relayer gratuitement les grandes annonces de la Mission du Centenaire.

Le Comité pour l’Histoire et le Musée de La Poste contribueront également à cette commémoration, entre autres par la réalisation d’une exposition itinérante consacrée au rôle de la Poste pendant le conflit. La Fondation d’entreprise La Poste, quant à elle, a d’ores et déjà participé au financement d’un film documentaire tiré d’une correspondance familiale, intitulé La cicatrice : une famille dans la Grande Guerre et réalisé par Laurent Véray. Et elle continuera d’aider à l’édition de correspondances de soldats.

Par ailleurs, les délégués régionaux du Groupe pourront se porter dans les semaines qui viennent sur des projets ayant reçu le label de la Mission du Centenaire. Enfin, le programme philatélique officiel donnera une bonne place aux grandes dates du conflit : des timbres seront ainsi consacrés à la Mobilisation Générale en août 2014, à la bataille de la Marne en septembre, à la création du « Bleuet de France » en novembre, et ainsi de suite jusqu’en novembre 2018.

Propos recueillis par Rodolphe Pays

Recevez les billets du blog par courriel :