Afficher le menu Masquer le menu

Un timbre en l’honneur de Maurice Faure, homme politique français signataire du Traité de Rome

JPEG - 17.8 ko
Timbre « Maurice Faure (1922-2014) », création et gravure Pierre Albuisson, impression taille-douce, émission samedi 25 mars.

Maurice Faure est une des figures importantes de la politique française de la seconde moitié du XXe siècle.

En écho au 60e anniversaire du Traité de Rome, dont il fut l’un des signataires, La Poste émet un timbre qui lui rend hommage.

Avec l’émission le 25 mars d’un timbre à son effigie, La Poste rend hommage à un homme qui a participé plus de 40 ans durant à la vie politique française. Sous quasiment toute la IVe République et jusqu’à la fin des années 1990 sous la Ve.

JPEG - 48.8 ko
Signature du Traité de Rome, le 25 mars 1957. Christian Pineau , ministre des Affaires Etrangères (3e en partant de la gauche), à ses côtés Maurice Faure, en partie masqué.

Mais Maurice Faure (1922-2014) a d’abord servi la France lors de la Seconde guerre mondiale. Comme résistant. Il avait alors 20 ans.

A la libération, il poursuit ses études et pendant une courte période enseignera à l’Institut d’études politiques de Toulouse.

C’est en 1947 qu’il se lance dans le grand bain politique. En intégrant le cabinet du ministre de l’Education Nationale de l’époque. Il décrochera son premier mandat politique quatre ans plus tard – il n’a alors que 29 ans -, en devenant député (centriste) du Lot en 1951.

JPEG - 28.7 ko
Timbre « Traité de Rome (1957-2007) », émis le 26 mars 2007 à l’occasion du 50e anniversaire du traité. Dessiné par Stéphanie Ghinéa, impression héliogravure.

Il ne cessera plus dès lors d’occuper des fonctions d’élu – maire, député, sénateur… – ou de ministre ou secrétaire d’Etat. Sous des étiquettes toujours « modérées » (centre gauche, radical-socialiste… ).

Le 25 mars 1957, Maurice Faure est secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères du gouvernement dirigé par Guy Mollet. Au côtés de Christian Pineau, son ministre de tutelle, il est l’un des signataires du Traité de Rome, instituant la Communauté européenne. Il n’a que 35 ans. Il était le seul signataire du traité encore vivant lorsqu’il décédera en 2014.

Sous la Ve République, il demeurera élu jusqu’en 1988 et occupera des fonctions ministérielles – pendant peu de temps – en 1981 (il fut un éphémère garde des Sceaux) et en 1988/89 comme ministre de l’Equipement et du Logement.

Une carrière exceptionnelle pour un homme qui n’était pas prêt à tout accepter. Il avait confié un jour : « Je ne suis pas fait pour être le roi à Paris, mais un grand féodal de province. »

Rodolphe Pays

Le timbre « Maurice Faure (1922-2014) » sera en vente à la boutique du Musée de La Poste dès le lundi 27 mars, 21 avenue du Maine, Paris 15e, ouvert de 10 à 18 h du lundi au vendredi (Tél. : 01 53 71 98 49).

Recevez les billets du blog par courriel :