Afficher le menu Masquer le menu

Tour de France 2013 : La Poste fait bloc derrière les coureurs

Le prochain Tour de France cycliste démarre dans moins d’un mois. Une édition marquée par plusieurs anniversaires. Par un bloc philatélique. Et par une épreuve parallèle à laquelle La Poste est loin d’être insensible.

Le Tour de France cycliste 2013 fera cette année l’objet de plusieurs commémorations. La « grande boucle » fêtera d’abord sa centième édition. Et elle célébrera également le 110e anniversaire de sa création. Ainsi que celui d’un demi-siècle de présence de La Poste sur la course. C’est en 1963 en effet qu’a démarré une tradition jamais remise en question depuis : celle du courrier des coureurs. Depuis cinquante ans, à chacune des étapes, c’est un postier qui distribue et relève ainsi les plis reçus ou envoyés par les « forçats » du tour et par les suiveurs.

A édition exceptionnelle, accompagnement philatélique exceptionnel. A l’occasion de ce Tour de France 2013, La Poste a choisi d‘émettre un bloc de huit timbres illustrés de certains des grands points de passage de l’épreuve : Calvi, Paris, le Mont-Saint-Michel, Annecy, le Ventoux… Les maillots sont aussi à l’honneur, le jaune évidemment, mais aussi celui à pois du meilleur grimpeur, le vert du premier au classement par points, le blanc du meilleur jeune. Un vrai bloc anniversaire…

Au-delà de ces commémorations, un bel événement se profile. Un second Tour de France… Pas moins. Toujours cycliste, avec le même parcours, et dont chacune des étapes se déroulera la veille de celles du Tour officiel. Avec un peloton moins dense que celui des professionnels. Mais tout aussi motivé. Il réunira une vingtaine de jeunes de 18 à 25 ans, des garçons et des filles issus de la diversité. Un thème auquel La Poste demeure très attachée...

Baptisé Tour de fête, cette tout aussi grande boucle n’est pas placée sous le signe de la compétition, mais sous ceux de la persévérance, du goût de l’effort, de l’esprit d’équipe, de la solidarité. On doit cette belle initiative à l’écrivain et journaliste Eric Fottorino (en photo au bas de l’illustration), amoureux de toujours de la petite reine. « A travers ces jeunes de tous horizons et de toutes origines, issus pour partie de quartiers défavorisés, explique l’ancien patron du journal Le Monde, ce Tour de fête veut ériger le vélo en symbole d’intégration et d’ouverture. Ca ne changera pas leur vie, mais ça peut en changer le cours au moins pendant tout ce prochain mois de juillet. » Quand on nous joue des tours comme ça, on a déjà hâte d’y être… (RP)

Bloc « Le Tour de France a 100 ans », création Catharsis-Ciappa et Kaweena, 5,82 €, disponible fin juin à l’espace Timbres du musée de La Poste, 34 boulevard de Vaugirard, Paris 15e. Tél. : 01 42 79 24 24.

Recevez les billets du blog par courriel :