Afficher le menu Masquer le menu

Timbrés de rock

Le rock et les timbres ne sont pas incompatibles.

Alors que l’on marque l’anniversaire de la disparition de Janis Joplin, florilège partiel des émissions consacrées à une musique écoutée aux quatre coins de la planète…

La philatélie ne connaît pas de frontières.

Et c’est tant mieux : les tabous et les interdits des uns – ou encore les « lourdeurs » officielles – n’étant pas forcément partagés par les autres, elle aborde ainsi tous les sujets, traite de tous les thèmes.

Ou presque.

L’univers du rock et la philatélie par exemple ne font pas toujours bon ménage.

Pas partout cependant.

Certains se chargent de rappeler l’importance d’une musique partagée toutes générations désormais confondues aux quatre coins de la planète depuis un demi-siècle.

C’est vrai qu’il s’agit souvent de rendre hommage à des personnalités disparues du rock.

À la date anniversaire du décès de Janis Joplin (c’était le 4 octobre 1970), on se souvient ainsi des timbres consacrés à la chanteuse américaine émis encore récemment à la fois par la Poste des États-Unis et celle de la République Centrafricaine.

Les rockers morts à 27 ans – la nombreuse liste est tristement célèbre, et on oublie souvent Alan Wilson, Ron McKernan, Amy Winehouse… – font il est vrai l’objet d’attentions particulières.

Jimmy Hendrix, Jim Morrison (timbrifié par la Poste de Sao Tomé-et-Principe), d’autres encore…

Mais de bien vivants, de toujours verts sont également honorés.

Comme les inoxydables Stones. Par les postes d’Autriche et du Bénin…

It’s only rock’n’roll, sans doute. Mais ça vaut bien quelques émissions…

Voir plus, vue l’affinité.

Rodolphe Pays

Recevez les billets du blog par courriel :