Afficher le menu Masquer le menu

Street art – Katre, SP 38, Lenz, Kashink, Jace, Guaté Mao, SONAC Sophie, Tarek Benaoum : leurs œuvres ont couvert depuis deux ans la palissade du chantier de rénovation du Musée de La Poste

JPEG - 29.2 ko
Palissade du chantier de rénovation du Musée de La Poste : Katre avait ouvert la voie d’avril à juin 2016…
JPEG - 69.7 ko
SP 38 a pris le relais l’été 2016…

Il y a deux ans, le Musée de La Poste lançait Ralentir, Street art.

Principe du projet : des artistes créent successivement des œuvres sur la palissade du chantier de rénovation du Musée de La Poste.

Rétrospective par l’image…

JPEG - 66.4 ko
Lenz, automne 2016…

Le Musée de La Poste et le street art entretiennent depuis des années de cordiales relations. Et même, au sens artistique s’entend, de fructueuses relations.

Les liens se sont d’abord noués au début des années 2010 autour du projet de rénovation d’une fresque que le plasticien new-yorkais Keith Haring avait réalisée à l’hôpital parisien Necker-Enfants malades. Le musée avait alors accueilli une vente aux enchères organisée au bénéfice de cette initiative.

JPEG - 78.2 ko
Au tour de Kashink, fin 2016/début 2017…

S’y était vendue – sous l’égide de la maison Arcurial – une série de boîtes aux lettres peintes par des street artistes, parmi lesquels C215, avec qui le musée est dès lors resté régulièrement en contact.

JPEG - 16 ko
Jace, printemps 2017…

Et puis très vite est survenu l’événement Au-delà du street art, une exposition proposée par le musée en 2013 réunissant les travaux d’une quinzaine de street artistes.

Succès exceptionnel (les trottoirs du boulevard de Vaugirard se souviennent encore des files ininterrompues de jeunes passionnés attendant patiemment de pouvoir rentrer).

JPEG - 49.2 ko
Guaté Mao, été 2017…

Il faut dire que le casting était à la hauteur : Ernest Pignon-Ernest, Banksy, Shepard Fairey (Obey), C215, L’Atlas…

Pas moins de 75 000 visiteurs en trois mois…

C’est alors que le Musée de La Poste a décidé de faire peau neuve.

JPEG - 34.6 ko
SONAC Sophie Photographe, automne 2017/janvier 2018…

Sans pour autant délaisser le compagnonnage avec le street art.

Puisque les travaux concernent pour l’essentiel l’intérieur du bâtiment, c’est à l’extérieur que les artistes allaient pouvoir continuer à s’exprimer.

Sur la palissade du chantier de rénovation du musée. Un bel espace, d’une vingtaine de mètres de long sur trois de hauteur. De quoi satisfaire leur créativité.

JPEG - 121.1 ko
… et Tarek Benaoum, depuis février 2018.

C’est ainsi que depuis deux ans, se sont succédés Katre, SP 38, Lenz, Kashink, Jace, Guaté Mao, SONAC Sophie Photographe et Tarek Benaoum.

Là-encore, un beau casting… A suivre.

Rodolphe Pays

Recevez les billets du blog par courriel :