Afficher le menu Masquer le menu

Street art : Guaté Mao affiche plus de 300 portraits devant le Musée de La Poste

JPEG - 49.2 ko
L’installation aujourd’hui des 300 portraits de Guaté Mao.

Les street artistes tiennent toujours la palissade du chantier de rénovation du Musée de La Poste.

C’est Guaté Mao qui s’y est collé pour l’été.

Ses portraits glanés sur toute la planète seront visibles jusqu’au début septembre.

La palissade du chantier de rénovation du Musée de La Poste prend de nouvelles couleurs.

A celles des faunes et flores multiples qui relient l’île de La Réunion à la France du street artiste Jace succèdent désormais les visages venus du monde entier de Guaté Mao.

Des centaines de portraits. Des hommes, des femmes, des jeunes, des vieux, des gens d’Afrique, du Vietnam, de la Seine-Saint-Denis…

Une série impressionnante qui a demandé plusieurs semaines de documentation et de travail préparatoire à leur auteur.

Pour réaliser cette suite de portraits (plus de 300), Guaté Mao est parti de photos et de vrais timbres et a opté pour des traitements sérigraphique et au pochoir.

Le résultat est remarquable : c’est au final une véritable collection de visages et aussi – clin d’oeil à La Poste – de timbres qui est présentée.

L’installation s’est déroulée aujourd’hui. Et a déjà attiré le regard, la curiosité, l’intérêt de beaucoup de passants. A vous de voir maintenant, c’est tout l’été…

Rodolphe Pays

« Ralentir, street art » : les portraits de Guaté Mao seront visibles sur la palissade du chantier de rénovation du Musée de La Poste jusqu’au 4 septembre (34 bd de Vaugirard, Paris 15e).

En savoir plus

Recevez les billets du blog par courriel :