Afficher le menu Masquer le menu

Rénovation du Musée de La Poste : la qualité sera au rendez-vous, la beauté aussi

JPEG - 18.7 ko
Plus de grue, plus d’échafaudages : la façade en partie classée du Musée de La Poste réapparaît.

Le chantier de rénovation du Musée de La Poste marque un tournant : le gros œuvre achevé, déjà le futur cheminement muséal s’ébauche…

La vision qui s’offre désormais aux personnes passant devant le Musée de La Poste symbolise à elle-seule l’avancée des travaux. Plus de grue, plus d’échafaudages…

Et l’œuvre de Robert Juvin, l’artiste qui a travaillé au début des années 1970 avec l’architecte concepteur du bâtiment André Chatelin, qui du coup apparaît de nouveau en façade. On la redécouvre, remise en état, nettoyée, renaissante…

A l’intérieur, la phase la plus spectaculaire de la rénovation est aujourd’hui achevée. Compte-tenu de la spécificité du chantier, de sa complexité, il aura fallu le temps d’y parvenir. Mais déjà, on peut entrevoir le résultat final : la qualité sera au rendez-vous, la beauté aussi…

JPEG - 19.2 ko
Le gros oeuvre achevé, les trois plateaux de présentation des collections se profilent.

Le « gros œuvre » désormais terminé, les trois plateaux d’exposition des collections commencent à apparaître. Les espaces se dessinent, la volumétrie s’appréhende…

Avec l’installation progressive des cloisonnements, parallèle à celle des équipements techniques (câbles, climatisation… ), le futur cheminement muséal s’ébauche, prend forme.

Les terrasses du musée se revêtent aussi de leurs atours définitifs.

Sur celle du bâtiment principal, les conduits de traitement d’air qui y débouchent sont maintenant habillés de bardages discrets et esthétiques.

A l’arrière, les travaux de la terrasse qui couvre la galerie d‘exposition du musée ont également débuté. Des opérations de curage et de nettoyage sont en cours. La remise en terre ainsi que la végétalisation interviendront ensuite après la pose des revêtements d’étanchéité.

JPEG - 34.6 ko
(Photo SONAC Sophie Photographe).

Et les street artistes qui sont toujours présents au pied du chantier.

Après celles de Katre, SP 38, Lenz, Kashink, Jace, Guaté Mao et SONAC Sophie photographe, c’est une fresque de Tarek Benaoum que les passants du boulevard de Vaugirard pourront voir dès la fin janvier sur la palissade du chantier de rénovation du musée.

Un artiste dont les enchâssements de caractères et de mots font merveille. A découvrir jusqu’au printemps… En même temps que les avancées du chantier…

Rodolphe Pays

(Photos Thierry Debonnaire)

Des nuisances désormais limitées

JPEG - 19.5 ko
Les travaux « lourds » réalisés et les fenêtres presque toutes posées, le voisinage est moins affecté par les nuisances du chantier.

Les nuisances occasionnées par le chantier de rénovation du musée se sont ces derniers mois considérablement réduites.

Les travaux les plus « lourds » étant réalisés et les fenêtres quasiment toutes posées, le voisinage est aujourd’hui peu affecté par le bruit et les vibrations des machines et des outils utilisés par les ouvriers.

Calendrier

Avril 2015 : lancement du chantier

Été et automne 2015 : curage

2016/ 1er semestre 2017 : démolition intérieure et reconstruction

Second semestre 2017 : reconstruction et clos/couvert du bâtiment achevés. Intervention des corps d‘état architecturaux

1er semestre 2018 : aménagement des espaces muséographiques

Second semestre 2018 : installation des dispositifs audiovisuels, graphiques…

Recevez les billets du blog par courriel :