Afficher le menu Masquer le menu

Octobre 1874 : retour sur la création de l’Union générale des Postes

Le 9 octobre 1874, lors du Congrès postal à Berne, est conclu un traité concernant la création d’une Union générale des Postes, institution, qui, quatre ans plus tard, devient « Union postale Universelle » et compte aujourd’hui 192 pays-membres. Retour sur la naissance de l’une des plus anciennes organisations internationales.

C’est en 1863, dans une conférence tenue à Paris, que fut reconnue, pour la première fois, la nécessité d’établir des règles uniformes dans les relations postales internationales. C’est en 1874, à Berne, que se déroule une conférence durant laquelle est créée l’Union générale des Postes. Le traité fixe alors des taxes internationales communes : « Art. 1er. - Les pays entre lesquels est conclu le présent traité formeront sous la désignation de Union générale des Postes, un seul territoire postal pour l’échange réciproque des correspondances entre leurs bureaux de poste. » Ces pays sont, pour commencer, les suivants : Allemagne, Auriche-Hongrie, Belgique, Danemark, Egypte, Espagne, Etats-Unis d’Alérique, France, Grande-Bretagne, Grèce, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Roumanie, Russie, Serbie, Suède, Suisse et Turquie.

Parmi les taxes communes, l’article 3 fixe à 25 centimes la taxe des lettres simples, les lettres non affranchies paient double port. La taxe des cartes-poste est deux fois plus petite que celle des lettres. Les affranchissements s’opèrent au moyen de timbres-poste. Pour cela chaque pays membre garde le prix des affranchissements qu’il a reçus et, par contre, distribue sans autre rémunération les lettres qui lui parviennent de l’étranger. Après ce congrès constituant, c’est à Paris, le 1er mai 1878 que l’on établit de véritables lois organiques de l’Union. A ce Congrès, les trente trois délégués des états contractants adoptent le nom de l’Union postale Universelle. Aujourd’hui, « l’organisation joue un rôle de conseil, de médiation et de liaison et fournit, s’il y a lieu, l’assistance technique. Elle fixe les règles des échanges de courrier international et formule des recommandations pour stimuler la croissance des volumes de la poste aux lettres, des colis et des services financiers et pour améliorer la qualité de service offert aux clients ».(MN)

Recevez les billets du blog par courriel :