Afficher le menu Masquer le menu

Oblitération losange gros chiffres du bureau d’El Affroun , Algérie, 1875

Le bureau de poste d’El Affroun se trouve à 20 km de Blida dans la province d’Alger (Algérie). Il est ouvert en juin 1853. A cette époque la population est de 314 habitants. Cet établissement postal est un bureau de distribution. Selon la nomenclature officielle de classement des bureaux de poste (complémentaire), le bureau d’El Affroun reçoit le numéro d’ordre 3774 (losange petits chiffres). Puis, ce bureau est fermé et transféré dans le village voisin de Mouzaïaville en 1857 qui prend son numéro d’ordre (3774).

A partir de 1860, le comte Chasseloup-Laubat, ministre de l’Algérie et des colonies, réorganise le service des postes algériennes. Il réalise sa réforme sur le modèle civil de la métropole. Deux arrêtés ministériels du 3 avril 1860 donnent la liste et le classement des bureaux de poste algériens. Le bureau de poste d’El Affroun est recréé en 1867 et devient un bureau distribution-entrepôt. Ce type d’établissement ne prend pas en charge le service des chargements et les destinataires doivent aller retirer leurs lettres au bureau.

JPEG - 21 ko
Lettre d’El-Affroun du 10 mai 1875
affranchie avec un 25 c Cérès bleu Oblitération gros chiffres n° 5131. Arrivée à Alger le 10 mai 1875. Tarif du 1er septembre 1871 : 25 c, lettre jusqu’à 10 g de bureau à bureau. (Dation Zoummeroff, Inv.2008.0.84)
JPEG - 12.8 ko
Lette d’ El-Affroun du 3 septembre 1855
Oblitération losange petits chiffres n° 3774 (Inv.2008.0.85)


Selon la seconde nomenclature des bureaux de poste de 1862, le bureau d’El Affroun est identifié au numéro d’ordre 5131 (losange gros chiffres) et le bureau de Bou-Saäda(province d’Alger) au numéro d’ordre 5132. Or, dans les années 1950, l’expert Ab der Halden, auteur du catalogue des marques postales et oblitérations d’Algérie, n’a jamais rencontré cette oblitération 5131 sur une lettre d’El Affroun. Pour cet auteur, il n’existait que des plis en provenance du bureau de Bou-Saäda avec le numéro 5131. L’expert concluait : « Nous tenons donc le 5131 comme le véritable numéro employé à Bou-Saâda, puisque nos références sur lettres s’échelonnent sur huit ans (…). Quel bureau frappait 5132 ? Quel était le numéro, inconnu de nous sur lettre, que frappait El Affroun ?

La question est posée, mais non résolue ». Le collectionneur de l’Algérie, Philippe Zoummeroff, se met en quête et après des années de recherche trouve deux lettres de ce bureau très rare d’El Affroun avec le numéro d’ordre 5131. La présence du losange gros chiffres 5131 et du timbre à date El Affroun du 10 mai 1875 et du 13 décembre 1874 prouvent bien que le numéro 5131 correspond bien à El Affroun. En 1891, la population d’El Affroun sera de 891 habitants.

JPEG - 19 ko
Lettre de Bou-Saâda du 11 juillet 1874
affranchie avec un 25 c Cérès bleu Oblitération losange gros chiffres n° 5131. Arrivée à Paris le 18 juillet 1874 (Inv.2008.0.83)

Bibliographie :

A.Bosc, Catalogue illustré des marques postales et cachets à date manuels d’Algérie (1749-1962), édition Sinais, Paris, 2001, p.90

Collection, passion, dation. L’Algérie de philippe Zoummeroff, catalogue de l’exposition, Musée de La Poste, Paris, 1989, p.43, reprod.

« Philippe Zoummeroff : portrait d’un collectionneur », Les cahiers de l’Epargne, novembre/décembre 1989, pp.66-68, reprod.

« Algérie : les dix pièces majeures de la collection Zoummeroff », Timbroscopie, septembre 1989, pp.46-49, reprod.

« Sa passion l’Algérie tricolore », VSD, n° 623, 16 août 1989, pp.77-79

« Merci, M. Zoummeroff », Timbroscopie, juillet-août 1988, n° 49, pp.33-37

Encyclopédie des timbres de France, Académie de Philatélie, 1968, volume Annexes,p.381

Ab der Halden et de Beaufond, Catalogue des marques postales et oblitérations d’Algérie, 1830-1876, édition de Beaufond, Paris, 1949, p.61,67,142

Tous les ouvrages et périodiques sont consultables à la bibliothèque du Musée de La Poste.