Afficher le menu Masquer le menu

« Marcophilex » : le rassemblement annuel de l’Union Marcophile s’est tenu à Auvers-sur-Oise cette fin de semaine

Pour le Petit Larousse, la marcophilie est la collection des marques, flammes et oblitérations apposées sur les objets postaux. Et à travers elles, c’est toute l’histoire de la Poste qui est observée.

Une bonne manière d’en savoir plus, c’étaitde se rendre à l’événement qu’organisait l’Union Marcophile à l’occasion de son 39e congrès cette fin de semaine à Auvers-sur-Oise.

Auvers-sur-Oise entretient depuis longtemps avec La Poste une relation particulière. Et notamment parce que cette petite commune du Val-d’Oise a accueilli Vincent Van Gogh les derniers mois de sa vie. Le peintre et son frère Théo échangeaient en effet fréquemment des courriers et s’envoyaient aussi des colis abritant toiles, pinceaux, couleurs…

Et puis la notoriété de Van Gogh a grandi au fil des ans. L’artiste maudit est devenu une icône culturelle, une figure mythique. Des timbres ont reproduit plusieurs de ses œuvres – l’église, le docteur Gachet… – réalisées à Auvers.

Et cette année, où l’on commémore le 125e anniversaire de la mort du peintre, la cité a accueilli la 39e édition de Marcophilex, l’assemblée générale/événement de l’Union Marcophile, plus importante et plus ancienne association d’histoire postale en France. Une manifestation organisée avec le soutien du club philatélique d’Auvers-sur-Oise, le cercle philatélique Neslois et Environs et la mairie de la ville.

Au-delà de l’assemblée générale de l’association, une grande exposition a été proposée aux visiteurs. Des collections exceptionnelles ont été notamment présentées ainsi que deux accrochages du Musée de La Poste, l’un sur le thème La Poste et la Grande Guerre et l’autre sur le projet de transformation du musée.

La Société des Amis du Musée de La Poste (SAMP) n’était pas en reste avec des documents et des pièces philatéliques inédites en rapport avec les émissions de timbres-poste sur les impressionnistes (de la série « Les trésors méconnus du Musée de La Poste »).

Fidèles de l’événement, des négociants spécialisés en histoire postale étaient également au rendez-vous. Ateliers (Marques d’armées, Poste en milieu rural), conférence (donnée par l’Académie de philatélie) et animations ont ponctué également les deux journées de la manifestation.

Rodolphe Pays

Marcophilex, rassemblement international de spécialistes de l’histoire postale, est soutenu par La Poste. L’entreprise était présente via un bureau de poste temporaire et par l’émission d’une vignette d’affranchissement LISA, disponible aux automates de La Poste durant la durée de l’exposition. Un souvenir philatélique, reprenant le château d’Auvers-sur-Oise, et un encart philatélique composé de quatre timbres autocollants personnalisés ont été également proposés à la vente par les clubs organisateurs.

Recevez les billets du blog par courriel :