Afficher le menu Masquer le menu

Les lettres d’Emile Zola à son épouse Alexandrine couronnées par le Prix Sévigné

JPEG - 5.5 ko
Le Prix Sévigné 2015 revient à Emile Zola, Lettres à Alexandrine, 1876-1901 (publié aux éditions Gallimard).

Le Prix Sévigné, auquel la Fondation d’entreprise La Poste apporte son soutien, revient cette année à un ouvrage réunissant la correspondance envoyée par Emile Zola à son épouse Alexandrine.

La cérémonie de remise du prix s’est déroulée le 3 février à la Bibliothèque nationale de France.

C’était également un anniversaire. Vingt ans en effet qu’Anne de Lacretelle a créé le Prix Sévigné. Vingt ans que ce prix, lancé à l’occasion du tricentenaire de la disparition de la Marquise de Sévigné, récompense la publication d’une correspondance inédite ou d’une réédition enrichie.

JPEG - 3.4 ko
Brigitte Emile-Zola
JPEG - 7.1 ko
Alain Pagès

Et 10 ans aussi que la Fondation d’entreprise La Poste, qui encourage notamment l’écriture épistolaire, soutient l’événement.

Après celui reprenant les échanges épistolaires entre Franz Liszt et Richard Wagner en 2014, c’est l’ouvrage Emile Zola, Lettres à Alexandrine 1876-1901 (publié chez Gallimard), présenté et annoté par Brigitte Emile-Zola, arrière petite-fille de l’écrivain, et Alain Pagès, professeur à l’université de la Sorbonne nouvelle et éminent spécialiste d’Emile Zola, qui remporte la palme 2015.

A édition particulière, cérémonie et lieu particuliers : le prix a été remis mercredi 3 février au belvédère de la Bibliothèque nationale de France François Mitterrand. En présence de très nombreuses personnalités, dont Bruno Racine, Président de la BnF, Philippe Bajou, Directeur général adjoint du Groupe La Poste, Ménéhould de Bazelaire, Directrice du patrimoine culturel Hermès International (entreprise qui aux côtés de la Fondation la Poste soutient également le Prix Sévigné)…

A l’issue de la cérémonie, Jean-Marc Châtelain, Directeur de la réserve des livres rares de la BnF, a guidé les invités à travers l’exposition Trois siècles d’édition de lettres à la Bibliothèque nationale de France, des débuts de l’imprimerie à Madame de Sévigné. Une conclusion idéale à la remise du Prix Sévigné…

Rodolphe Pays

Un prix soutenu par la Fondation d’entreprise La Poste et la maison Hermès

Le Prix Sévigné est destiné à récompenser un chercheur ou un ensemble de chercheurs ayant participé à la publication d’une correspondance inédite ou d’une réédition augmentée d’inédits (correspondance de langue française ou traduite en français d’une langue étrangère).

Décerné chaque année en février, le prix est doté de 1 500 euros par la Fondation d’entreprise La Poste (et accompagné par La maison Hermès, qui remet au lauréat un cahier prestige avec une couverture en cuir).

Le Prix Sévigné est également relayé par le Festival de la Correspondance de Grignan (soutenu par la Fondation La Poste). Le lauréat participe ainsi à un cycle de conférences et certaines correspondances font l’objet de spectacles.

En savoir plus sur la Fondation d’entreprise La Poste

Recevez les billets du blog par courriel :