Afficher le menu Masquer le menu

Les grands prix de l’art philatélique

La 62e édition des grands prix de l’art philatélique se déroula, ce matin, dans un salon de l’Hôtel Ampère, dans le 17e arrondissement de Paris. Là, un jury, composé d’une trentaine de membres, parmi lesquels, le musée, issus ou non de la philatélie désigna par un vote le plus beau timbre de France.

Le grand prix de l’art philatélique pour les collectivités territoriales a été décerné au timbre-poste « Ile aux Marins – 25e anniversaire » émis par Saint Pierre et Miquelon. Cette figurine, gravée en taille-douce par cinq graveurs différents : Claude Andréotto, Pierre Albuisson, Eve Luquet, Marie-Noëlle Goffin, Line Filhon, est une première dans le monde. Le grand prix d’art philatélique européen a été décerné à la Principauté d’Andorre, pays européen invité d’honneur du Salon philatélique d’Automne, pour le timbre « Restauracio de la Casa de la Vall » dessiné par Stéphanie Ghinéa et gravé en taille-douce par Yves Beaujard. Enfin, le prix du plus beau timbre de France est décerné au bloc novateur de trois timbres-poste « Retable d’Issenheim » mis en page par Sarah Lazarevic et imprimé en offset.

L’annonce des Prix aura lieu le jeudi 8 novembre à 11h30 lors de l’inauguration officielle du Salon philatélique d’Automne (Espace Champerret, Porte de Champerret, Paris 17e). Ils seront ensuite remis lors d’une réception le 16 novembre prochain. (MN)

Recevez les billets du blog par courriel :