Afficher le menu Masquer le menu

Le Musée de La Poste prête des œuvres à l’AMI

JPEG - 19.8 ko
Installé dans une ancienne usine de papier, l’Atelier-Musée-de l’Imprimerie de Malesherbes a ouvert ses portes en octobre.

C’est le plus grand musée d’Europe dans son domaine : l’Atelier-Musée-de l’Imprimerie (AMI) vient d’ouvrir ses portes à Malesherbes, dans le Loiret.

Via des prêts et un dépôt, le Musée de La Poste est associé à cette remarquable réalisation.

C’est une belle histoire. Une histoire de passion, de passionnés. Et le Musée de La Poste y participe.

Tout commence à la fin des années 1990, lorsque le couple d’imprimeurs Chantal et Jean-Paul Maury rachète la collection de machines d’imprimerie qu’avait réunie Serge Pozzoli, un passionné lui-aussi, également imprimeur, pilote de voitures de course, historien de l’automobile…

JPEG - 12.5 ko
Avec ses propres machines, celles qu’il a achetées, celles qu’on lui a données, Jean-Paul Maury a créé le plus grand musée européen consacré à l’imprimerie

Pas moins de 110 machines, dont les plus anciennes datent de plus de deux siècles. Toutes entreposées dans le Loiret où le groupe Maury est installé, et remises en état pour certaines d’entre elles.

Compléter encore cette collection, la rendre visible aussi : l’idée d’un musée fait son chemin dans la tête de Jean-Paul Maury.

JPEG - 20.4 ko
L’AMI expose 150 machines et propose lors de la visite des ateliers de calligraphie, de fabrication de papier, de typographie

Il se rend alors acquéreur d’un bâtiment industriel à Malesherbes, entre Orléans et Pithiviers. Une ancienne fabrique de papier (passion quand tu nous tiens). Il achète d’autres machines. On lui en donne aussi.

C’est le début des années 2010, le futur musée prend forme. S’ébauche, se construit. On l’appellera Atelier-Musée-de l’Imprimerie (AMI).

JPEG - 28.4 ko
Le Musée de La Poste présente au sein de l’AMI l’intégralité des étapes de création et d’impression du timbre « Jeux Olympiques de Los Angeles de 1984 » dessiné et gravé par Jacques Gauthier

Ouvert depuis fin septembre, il présente sur 5000 m2 plus de 150 machines. Et parmi elles de vraies raretés, comme la « Marinoni » montrée à Paris lors de l’exposition universelle de 1889.

« Tout le parcours muséographique raconte l’imprimerie de Gutenberg à la révolution numérique, explique Zahra Benkass, conservatrice de l’AMI, il est aussi parsemé d’ateliers pour les visiteurs, qui peuvent ainsi fabriquer du papier, s’initier à la calligraphie, à la typographie… »

Et voir les objets prêtés ou mis en dépôt par le Musée de La Poste. Plus qu’une participation, une vraie présence.

JPEG - 8.1 ko
Maquettes, épreuves, BAT, poinçons, molettes… , c’est toute la chaîne de fabrication du timbre que le Musée de La Poste, appuyé par l’association « L’Art du Timbre Gravé », expose à Malesherbes.

« Le musée nous a permis d’exposer l’intégralité des étapes de création et d’impression du timbre Jeux Olympiques de Los Angeles de 1984 dessiné et gravé par Jacques Gauthier, poursuit Zahra Benkass, maquettes, épreuves, BAT, poinçons, molettes… , toute la chaîne de fabrication est là. »

Une contribution du Musée de La Poste appuyée par l’association Art du Timbre Gravé (ATG), qui s’est beaucoup investie dans le projet. Entre passionnés…

Rodolphe Pays

En savoir plus

Recevez les billets du blog par courriel :