Afficher le menu Masquer le menu

Le Mail Art l’art postal

Le Mail Art est une manière de communiquer : un jeu avec la correspondance. C’est un échange d’art qui transite, condition incontournable, par La Poste.

Dès le XVIIe siècle apparaissent des lettres pliées, aux formes les plus sophistiquées : le triangle, le cœur, l’oiseau..., ainsi que l’utilisation du sceau privé et de la cire à cacheter seuls éléments décoratifs des missives envoyées.

1 Qu’est-ce que le Mail Art ?

Une œuvre se nomme Mail Art si elle est véhiculée par La Poste, oblitérée, affranchie, adressée à un destinataire et comporte l’adresse de l’expéditeur.

Le Mail Art ne doit pas être confondu avec l’art postal qui consiste à prendre La Poste et les objets postaux comme source d’inspiration.

On peut citer comme exemple l’œuvre Compression de chéquiers, réalisée par César, en 1991.

Le Mail Art recouvre un champ d’action très varié : des cartes postales artisanales, des enveloppes décorées ou des objets insolites (bouteilles, boîtes métalliques...) pouvant transiter par La Poste.

Un japonais expédia, par exemple, une pieuvre séchée non emballée, avec une adresse calligraphiée à l’encre d’or, qui parvint à destination.

Les artistes du Mail Art amènent La Poste à suivre leur imagination en envoyant des lettres à des personnages imaginaires de bandes dessinées, des hommes célèbres aujourd’hui disparus...

Christian Balmier, mail artiste français, a notamment expédié une lettre à Tintin, à l’hôtel « Cristobal Colon », au Pérou : celle-ci lui fut retournée avec la mention non-trouvée.

L’humour représente une part importante dans les créations : sur un envoi de Bernard Cathelin du 14 août 1998, une trace de pneu sur l’enveloppe symbolise Le passage du facteur.

Ben a fait figurer une adresse sur les deux faces de la carte postale intitulée Le choix du facteur (1976).

JPEG - 520.2 ko
Enveloppe, Laurent Rousseau, 1992
Envoi mail art réalisé par Laurent Rousseau. crayon et aquarelles et collage de timbres qui constitue une partie du décor. © Coll. L’Adresse Musée de La Poste / La Poste
JPEG - 442.9 ko
Enveloppe illustrée de l’artiste Chris Besser
© Coll. L’Adresse Musée de La Poste / La Poste

2 Historique

Le Mail Art trouve son origine dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Les images sont encore rares, seules quelques affiches et gravures dans les livres et journaux sont à la disposition du grand public, avec l’engouement pour la carte postale illustée (France, 1889) dû en partie à son affranchissement à tarif réduit, le miracle s’opère : des milliers d’images, photographies, dessins circulent. L’art entre dans tous les foyers, créant ainsi une véritable démocratisation de la pratique épistolaire.

En parallèle, quelques artistes littéraires tels Mallarmé, Apollinaire...jouent avec la correspondance : des adresses sont écrites sous forme de rébus, de calligramme ou de poème. Mallarmé libellait l’adresse de ses amis sous forme de quatrain :

Victor Marguerite. On t’enjoint,

Poste, de le prendre en ta nasse

Rue, est-ce Bellepêche ? Point

Mais quarante-deux Bellechasse

Mais nul n’envisage encore la lettre comme support de création plastique : œuvre originale et pièce unique.

Cette seconde nature donnée à la lettre, on la doit dans les années 20 aux mouvements artistiques tels les Futuristes italiens (Marinetti, Balla...), les Dadaïstes (Marcel Duchamp, Kurt Schwitters...), les Surréalistes (André Breton, Dali...) qui s’intéressent à cette nouvelle forme d’art : des papiers à lettres décorés, des envois poétiques, des collages ou des cartes postales décorées s’échangent en cercle restreint, incitant à une réflexion sur la communication.

A la fin des années 50, les courants Post-Dada, le nouveau réalisme, le Pop’art et Fluxus reprennent ces pratiques : le Mail Art est né ! Ray Johnson en est l’initiateur avec l’école qu’il crée en 1962 : « la New-York Correspondance School of Art ».

Timbres et cachets fabriqués par l’expéditeur, collage et découpage de matériaux divers s’organiseront alors avec pour seul mot d’ordre : « transformer une création originale en œuvre d’art posté ».

Dans les années 70, des réseaux se multiplient en Italie, aux Pays-Bas, dans les pays de l’Est, en Amérique latine. On dénombre plusieurs milliers de mail-artistes.

Le Mail Art est officiellement reconnu dans les expositions : en 1971, la Biennale de Paris organise une section Mail Art.

Dans les années 80, le Mail Art connaît un développement nouveau : le nomadisme. En 1984, Hans Ruedi Fricker, un artiste suisse, revendique l’idée que les mail-artistes se rencontrent réellement.
Dans cette perspective, est organisé, en 1986, au Brésil, le 1er Congrès décentralisé autour du monde. Il permet la rencontre entre des correspondants qui se connaissent parfois depuis plus de dix ans sans jamais s’être rencontrés. De nouvelles attitudes et stratégies artistiques se basant sur le contact personnel se développent dans le monde entier.

Dans les années 90, les artistes du Mail Art dont la volonté première est de se « connecter » entre eux s’intéressent à ces nouvelles technologies qui modifient le rapport espace-temps : elles marquent l’avènement d’un nouveau type d’artiste : le networker. Fax et internet remplacent le règne de la communication écrite.

Aujourd’hui le Mail Art reste pratiqué par des milliers de correspondants, membres d’un réseau existant, déclaré, ou néophytes occasionnels.

Une philosophie au-delà des mots et qui continue de séduire.

JPEG - 382.3 ko
Enveloppe de l’artiste Michel Julliard
© Coll. L’Adresse Musée de La Poste / La Poste
JPEG - 798.1 ko
Enveloppe, Chris Besser 2009
Enveloppe décorée réalisée par l’artiste Chris Besser, en voyage au Japon © Coll. L’Adresse Musée de La Poste / La Poste
JPEG - 1.1 Mo
Enveloppe, Chris Besser 1995
Fait partie d’une série de cinq enveloppes décorées, chaque enveloppe est accompagnée d’un texte manuscrit explicitant chaque saison. Ces enveloppes ont été réalisées pour le concours des 4 saisons © Coll. L’Adresse Musée de La Poste / La Poste
JPEG - 786.2 ko
Art postal, Laurent Rousseau
Correspondance, 1993 © Coll. L’Adresse Musée de La Poste / La Poste
JPEG - 869.3 ko
Enveloppe, Fabienne Ichtchenko Burdet 2011
Son thème fétiche : le cheval. © Coll. L’Adresse Musée de La Poste / La Poste

3 Quand l’art passe par La Poste

En français la tentation est grande de traduire mail art par art postal. Pourtant, ces deux appellations désignent des formes d’expression bien distinctes.

Le Mail Art est une manière de communiquer. C’est un échange d’art qui transite, condition incontournable, par La Poste.

Des artistes envoient ainsi des enveloppes ou des objets décorés, pour leur propre plaisir et celui de leur destinataire.

L’art postal s’inspire ou détourne les objets postaux de leur fonction première. Nombreux sont les artistes qui se sont réapproprié les objets utilisés au quotidien par les postiers : boîte aux lettres, sac postal... Pierre Alechinsky dessine sur des lettres, alors que Duchamp utilisera une boîte aux lettres comme réceptacle de son exposition surréaliste.

Un troisième domaine apparaît aujourd’hui au gré des correspondances, c’est « l’art posté » : lettres-objets, lettres-peintures, pas de réseau de correspondants, mais des envois curieux ou poétiques, échangés dans un cercle restreint de correspondants amis ou proches.

L’envoi devient alors prétexte à... et le facteur par ses efforts de décodage participe ainsi à l’œuvre.

Les règles à respecter

L’adresse du destinataire, quelque soit sa forme, doit toujours rester lisible.

Les envois doivent être suffisamment affranchis pour éviter qu’une taxe ne soit demandée au destinataire ou à l’expéditeur si l’œuvre lui est retournée. Les timbres créés ne sont pas considérés comme un affranchissement. Tout envoi doit être accompagné de timbre-poste en usage dans le pays et équivalent au poids de l’envoi.

L’envoi ne doit présenter aucun caractère de dangerosité  : les matériaux coupants (fer, plastique...) ne peuvent être utilisés. Il ne doit pas dépasser 1 mètre (total des 3 dimensions), la longueur ne pouvant être supérieure à 60 cm. Les denrées périssables ne peuvent faire l’objet d’un envoi.

JPEG - 803.1 ko
Envoi mail art Bostaetter, Louise 2011
Oeuvre réalisée par les participants au concours de mail art sur le thème de la Bretagne © Coll. L’Adresse Musée de La Poste / La Poste
JPEG - 58.8 ko
La bête à lettres
Sculpture Clerté, Jean 1991 © Coll. L’Adresse Musée de La Poste / La Poste
JPEG - 72.1 ko
Boîte aux lettres murale relookée 2011
Christian Guemy C215 © Coll. L’Adresse Musée de La Poste / La Poste

Abonnez-vous au tableau Art Postal Mail Art de Musée de La Poste sur Pinterest.