Afficher le menu Masquer le menu

Le 15e prix Wepler-Fondation La Poste attribué à Leslie Kaplan

Jakuta Alikavazovic, Leslie Kaplan et Jean-Paul Bailly lors de la remise lundi du prix Wepler-Fondation La Poste.

La 15e édition du prix Wepler-Fondation La Poste a récompensé lundi deux auteures, Leslie Kaplan et Jakuta Alikavazovic. Leurs ouvrages seront prochainement disponibles à la boutique de l’Adresse Musée de La Poste.

Le prix Wepler-Fondation La Poste fêtait hier soir ses 15 automnes. A la brasserie éponyme de la place de Clichy, comme il se doit, et entouré de tous ses amis, au premier rang desquels Bertrand Delanoë, le maire de Paris ou encore Daniel Vaillant, celui de l’arrondissement - le 18e - hôte de l’événement. L’ancien ministre Jack Ralite était aussi de la partie, tout comme le comédien français Pierre Louis-Calixte, de précédents lauréats, des journalistes, des lecteurs… L’adolescent Wepler s’est montré rayonnant toute la soirée et continue d’afficher une nécessaire opiniâtreté face à ses pères et aux « olivregarchies » traditionnelles. Décerné par Marie-Rose Guarniéri, sa fondatrice, Michel Bessière, patron de la brasserie Wepler et Jean-Paul Bailly, président du groupe La Poste, le prix revient cette année à Leslie Kaplan pour son livre Millefeuille (P.O.L). Et c’est Jakuta Alikavazovic, avec La Blonde et le bunker (Editions de l’Olivier) qui remporte la « Mention spéciale » du jury.

Tout comme l’an dernier, les deux ouvrages récompensés devraient être disponibles très prochainement à la boutique de l’Adresse Musée de La Poste. Et une séance de dédicaces par les deux auteures pourrait également être organisée dans les semaines à venir. Le blog y reviendra. (RP - photo D. Raynal)

« Millefeuille », de Leslie Kaplan, aux éditions P.O.L

« La Blonde et le bunker », de Jakuta Alikavazovic, aux éditions de l’Olivier.

Recevez les billets du blog par courriel :