Afficher le menu Masquer le menu

La nouvelle Marianne de la République fait les yeux doux... et déterminés

François Hollande dévoile la nouvelle « Marianne » (photo François Mori/AFP).

Une nouvelle Marianne a vu le jour hier. Et c’était son « Premier jour » aujourd’hui. Retour sur 24 h de la toute nouvelle vie d’une jeune femme.

Une nouvelle Marianne est née… Un 14 juillet en plus… C’était hier après-midi au Palais de l’Elysée. Et en présence de ses heureux parents. D’abord des représentants de tous les jeunes qui ont désiré cette naissance. Pas moins de trente classes issues de toutes les académies de France ont en effet sélectionné cet hiver trois projets - parmi quinze présentés - de nouveau timbre de la République (toutes avaient notamment retenu celui qui au final l’a emporté). Et c’est parmi ces trois propositions que François Hollande a choisi celle qui symbolisera désormais la République. Olivier Ciappa, qui avec David Kawena a dessiné cette nouvelle Marianne, et Elsa Catelin, qui l’a gravée, étaient aussi de la fête.

A l’occasion de cet heureux événement, le Président de la République a rappelé qu’il avait décidé au lendemain de son élection que « le nouveau timbre de la République aurait le visage de la jeunesse, qu’il serait créé par la jeunesse et qu‘il serait choisi par la jeunesse ». Et en effet, la Marianne 2013 est une jolie jeune femme, au regard doux et déterminé à la fois. Ses longs cheveux bouclés tombent librement sur ses épaules nues. Elle est coiffée d’un bonnet phrygien qu’elle porte à la manière d’un poulbot parisien. Elle parle, et ses yeux appuient son propos. Tout comme sa main gauche, dont les doigts délicatement ouverts semble dessiner ses arguments.

Mais Marianne n’appartient déjà plus tout à fait à ses parents. Dès aujourd’hui, des opérations « Premier jour » organisées par l’équipe « Projet Marianne » de La poste se sont déroulées dans différents lieux - Carré d’Encre, Sénat, Conseil Economique et Social… -, dont le musée de La Poste (photo médaillon). Philippe et Annie, un couple de collectionneurs parisiens, l’ont immédiatement adoptée.

« C’est bien ce timbre, apprécient-ils, ça donne une belle image de la jeunesse, c’est juste dommage qu’on ne puisse pas avoir sur un seul document l’ensemble des déclinaisons. » Klaus, franco-allemand, la trouve « chouette » cette nouvelle Marianne, « c’est bien un timbre de la jeunesse, et j’aime aussi les petites scènes qui se trouvent au-dessous du visage, comme ses enfants qui jouent ensemble au ballon ». Belle, éprise de liberté, la nouvelle Marianne n’est pas loin de faire l’unanimité... RP

Recevez les billets du blog par courriel :