Afficher le menu Masquer le menu

La Poste émet le 27 juin un timbre en hommage à Pierre Mauroy

Trois ans après sa disparition, La Poste émet un timbre à l’effigie de Pierre Mauroy.

Retour sur le parcours d’un homme resté sa vie durant fidèle à ses convictions.

Une famille du Nord, un père laïc, directeur d’école, une mère catholique pratiquante…

Engagé en politique très jeune et demeuré tout au long de sa vie publique fidèle à ses élans de jeunesse, Pierre Mauroy (1928 – 2013) a gardé de son éducation le goût pour l’ouverture et le rassemblement.

Aîné d’une fratrie de sept enfants, Pierre Mauroy adhère aux Jeunesses socialistes dès l’âge de 18 ans. Il fonde ensuite en 1951 la Fédération nationale Léo Lagrange, un mouvement d’éducation populaire très actif notamment dans les domaines de l’animation, de la formation professionnelle et de l’insertion.

A partir de 1952, il devient professeur de l’enseignement technique (au sein d’un établissement de Colombes, dans les Hauts de Seine).

Son parcours politique se poursuit. Il devient secrétaire général adjoint de la Section Française de l’Internationale Socialiste (SFIO, futur Parti socialiste). Il ne cessera plus.

Il est élu à la mairie de Lille en 1973 (il le restera jusqu’en 2001), deviendra Premier ministre (jusqu’en 1984) à l’élection à la Présidence de la République de François Mitterrand.

Il sera ensuite Premier secrétaire du parti socialiste de 1988 à 1992, puis sénateur de 1992 à 2011.

Respecté de ses adversaire politiques, il laisse à sa mort, le 7 juin 2013, le souvenir d’un bel humaniste.

Rodolphe Pays

Timbre « Pierre Mauroy, 1928 – 2013 », création et gravure Claude Andréotto, impression taille-douce, valeur faciale 0,80 €, tirage 800 000 exemplaires.

En vente à partir du 27 juin à la boutique du Musée de La Poste, 21 avenue du Maine, Paris 15e.

Recevez les billets du blog par courriel :