Afficher le menu Masquer le menu

A l’occasion de l’exposition Ia ora na Tahiti (Bonjour Tahiti) dans les salles de L’Adresse Musée de La Poste (du 4 novembre 2009 au 30 janvier 2010), quelques pièces philatéliques rares sur le thème de la femme polynésienne sont exposées dans le Cabinet des trésors. Les femmes tahitiennes ont fait rêver des générations entières d’Européens. Leur beauté correspondait aux critères européens de l’époque des premiers voyages dans les îles.

La Vahiné, épouse ou maîtresse, joue un rôle essentiel dans le faré familial qui reste la source principale de ses activités. Elle y prend presque toutes les initiatives. Couverte de feuilles de cocotier tressées, de tôles, entourée d’un jardin luxuriant, ou encore occupée à ses activités quotidiennes, son image figure sur de nombreux timbres-poste polynésiens.

1 - Feuille modèle du timbre de la poste aérienne d’Océanie, Cinquantenaire de la mort du peintre Gauguin, dessiné et gravé par Pierre Munier, 1953

En 1953 est émis en Océanie un timbre de la poste aérienne d’une valeur de 14 Frs. Il commémore le cinquantième anniversaire de la mort de Paul Gauguin (1848-1903), le célèbre peintre français parti à Tahiti retrouver les sources de la peinture dans une nature vierge et un art primitif. Le timbre, dessiné et gravé par Pierre Munier (1889- 1962), montre une reproduction en couleurs d’une des oeuvres peintes de l’artiste intitulée Nafea faa, ipoipo, traduction de Quand vous mariez-vous ? (1892, Kuntsmuseum Basel, Suisse).

JPEG - 362 ko
Feuille modèle du timbre-poste pour la poste aérienne
Cinquantenaire de la mort du peintre Gauguin, dessiné et gravé par Pierre Munier, 1953, (Inv. 2009.0.804)

La sortie officielle de ce timbre le 24 septembre 1953 marque la première apparition à Tahiti d’un cachet spécial premier jour, apposé par les services postaux, usage qui devait se généraliser dans les années suivantes.

JPEG - 331.4 ko
Détail de la feuille modèle du timbre-poste pour la poste aérienne

 

2 - Bon à tirer du timbre-poste océanien Jeune fille de Bora -Bora,dessiné et gravé par Pierre Gandon, 1955

Pierre Gandon (1899-1990) a obtenu pour la réalisation de ce timbre-poste le Grand Prix de l’Art philatélique français. Fondé en 1951, ce prix est décerné par les collectionneurs et les critiques chaque année au dessinateur du plus beau timbre émis durant l’année par la France ou l’Union française.

L’artiste a trouvé son modèle dans un film des années 1950 : la jeune fille Tumata Teutau y dansait en compagnie d’un groupe remarqué lors des « Fêtes de Juillet » à Tahiti. Les vêtements de la femme symbolisent l’époque qui, avec la libéralisation, voit les robes longues disparaître au profit des « paréos » de tissus imprimés et fortement colorés.

JPEG - 448.2 ko
Bon à tirer du timbre-poste Jeune fille de Bora-Bora
dessiné et gravé par Pierre Gandon, 1955 (Inv. 2009. 0. 802)

3 - Feuille modèle du timbre-poste polynésien Joueuse de guitare, dessiné et gravé par Charles Mazelin, 1958

Le 26 juillet 1957, l’appellation officielle « d’Etablissements Français de l’Océanie » fut transformée en « Polynésie Française », dénomination sous laquelle Tahiti et les autres îles de la Polynésie Française obtenaient le statut d’un Territoire français d’Outre-Mer. A cette occasion, une nouvelle série de timbres-poste portant l’inscription « Polynésie Française » est mise en vente le 3 novembre 1958.

Une fois encore la célèbre Vahiné, est mise en vedette pour l’illustration de ce timbreposte. La jeune femme tahitienne est représentée jouant de la guitare classique, instrument importé d’Europe et adopté dans les îles pour l’accompagnement des chants. Le timbre-poste est dessiné et gravé en taille-douce par Charles Mazelin (1882-1964), d’après les photographies de A. Sylvain.

JPEG - 293.9 ko
Feuille modèle du timbre-poste Joueuse de guitare
dessiné et gravé par Charles Mazelin, 1958 (Inv. 2009. 0. 803)

Orientations bibliographiques :

R. H. Houwink, Le timbre et la poste à Tahiti, S des Océanistes, dossier 3, 1969.

Site Internet :

http://www.tahitiphilatelie.com/