Afficher le menu Masquer le menu

Jules Clément Chaplain, projets et maquettes du timbre télégraphe-téléphone (1875)

Le fonds des arts graphiques du musée de La Poste vient à nouveau d’être enrichi par un ensemble exceptionnel d’esquisses, projets et maquettes du timbre télégraphe-téléphone datant de 1875.

Le Commerce et la Paix s’unissant et régnant sur le monde, timbre-poste dessiné par Jules-Auguste Sage. Type unique des timbres-poste français de 1876 à 1900, appelé communément « type Sage ».
© Coll. Musée de La Poste, Paris

Les dessins de Jules Clément Chaplain (1839-1909) ont participé ou sont directement issus du concours que l’administration des Postes organise en 1875 dans le cadre du changement du timbre d’usage courant. Ce concours est alors ouvert à tous les artistes et la Poste reçoit 440 dessins pour l’occasion. Dans le Journal Officiel du 9 août 1875, le Ministère des Finances précisait entre autres :

« Le nouveau type de timbre-poste, dans la composition duquel doivent figurer les mots « Poste » et « République Française », comportera soit une ou plusieurs figures, soit une ou plusieurs têtes emblématiques. Ces figures ou ces têtes pourront être empruntées à la personnification de la France, du Commerce, de l’Industrie, de l’Agriculture, de la Loi, de la Justice, des Arts ; etc., etc., mais ne devront pas avoir de caractère politique. »

Le dessin de Jules Auguste Sage est alors accepté. Il représente « Le Commerce et la Paix s’unissant et régnant sur le monde ». Le second projet primé, représentant une femme puissante est celui de Jules Clément Chaplain.

Jules Clément Chaplain est un sculpteur, graveur-médailleur français. Il est élève à l’Ecole des Beaux-arts où il reçoit l’enseignement du sculpteur François Jouffroy (1806-1882) et du peintre Eugène Oudinot (1827-1889). Lauréat du Prix de Rome en 1863, avec un premier grand prix grâce à une médaille Bacchus faisant boire une panthère et une pierre fine gravée d’une Tête de Mercure antique, Chaplain est pensionnaire de la villa Médicis de 1864 à 1867. Il est reçu à l’Académie des Beaux-Arts en 1881 et nommé directeur de la Manufacture de Sèvres en 1895. Le graveur est reconnu et admiré à la fin du XIXe siècle pour ses séries de médailles, et notamment pour la réalisation des pièces de 10 et 20 francs-or du système monétaire français, frappées de 1899 à 1914. Il est également auteur des médailles pour l’Exposition universelle de 1867, ainsi que celles de 1878 et de 1900.

Suite au concours de 1875…

Suite au concours de 1875, le dessin de Chaplain est légèrement modifié et proposé au Ministère des Colonies (d’où la présence sur certains projets de la légende « Colonies »). Il est finalement employé, cinq ans plus tard (1880), avec de nouvelles modifications, pour les services télégraphique et téléphonique de Paris. Le timbre téléphone est le premier mode de payement des communications téléphoniques. Dans un premier temps le il se décline en version typographique avec un talon. Il s’agit en effet d’un ticket que les usagers doivent acheter au guichet avant d’obtenir la communication téléphonique. A partir de 1885, il se transforme en un véritable timbre appelé « bulletin de conversation » avant de devenir en 1897 un « bulletin de communication ». Ce même visuel est employé sur les cartes-télégramme pneumatiques du service télégraphique. Les timbres téléphone sont supprimés le 1er janvier1911, ceux restés en possession du public sont remboursés.

JPEG - 49.3 ko
Jules Clément Chaplain
Timbre téléphone, typographie à plat, 1896.

Cet ensemble est un achat fait par la SAMP (Société des Amis du Musée de La Poste) pour le musée.

JPEG - 763.6 ko
Jules Clément Chaplain
Projet et maquette pour le timbre-poste d’usage courant, crayon et encre sur papier, 1875.
JPEG - 459.2 ko
Jules Clément Chaplain
Projets refusés pour le timbre d’usage courant des colonies françaises, crayon, encre et gouache sur papier, 1875-1880.
JPEG - 520.5 ko
Jules Clément Chaplain
Projets refusés pour le timbre d’usage courant des colonies françaises, crayon, encre et gouache sur papier, 1875-1880.
JPEG - 655 ko
Jules Clément Chaplain
Maquette du timbre téléphone-télégraphe, encre sur papier, 1880
JPEG - 1.4 Mo
Jules Clément Chaplain
Epreuve du poinçon du timbre téléphone-télégraphe, 1880.