Afficher le menu Masquer le menu

Jef Aérosol ce soir au musée de La Poste

De g. à d. : Christine Blandin, qui a animé le débat, Jef Aérosol, Dominique Rabotteau, Frédéric Jung et Frédéric Soltan.

Street art toujours au musée de La Poste. Avec ce soir une table ronde sur sa place dans la cité.

L’auditorium du musée de La Poste fait salle comble ce soir pour une nocturne consacrée au street art. Plus de 150 personnes assistent en effet actuellement à une table ronde sur « La place du street art dans la cité ». Autour de ce thème débattent ainsi Jef Aérosol, Dominique Rabotteau et Frédéric Soltan, les auteurs du livre Murmures du monde, et l’architecte Frédéric Jung.

Dans une de ses interventions, Frédéric Jung a notamment évoqué le regard qu’il porte sur le travail d’Ernest Pignon-Ernest, « son acuité, sa précision, le fait que ces oeuvres ne doivent rien au hasard ». Dominique Rabotteau et Frédéric Soltan, qui ont parcouru le monde pour photographier et commenter plus de 200 réalisations murales, ont indiqué comment ils ont travaillé et l’aventure humaine que ce projet a entraînée.

L’humain a aussi été au coeur des propos de Jef Aérosol. « Ce qui me fascine, c’est les gens que l’on croise, a-t-il en particulier expliqué, et que l’on ne reverra jamais, et aussi l’intimité et l’effervescence des villes qui se côtoient. » L’artiste a également précisé qu’il aime le mur pour « ce qu’il est, pour ce qu’il fût » et qu’il considérait que « le street art n’est pas un mouvement, mais un phénomène planétaire, qui regroupe des gens aux pratiques multiples ».

Dominique Rabotteau et Frédéric Soltan ont à l’issue de cette table ronde dédicacé leur ouvrage. Une belle soirée au musée de La Poste... (RP)

Expo « Au-delà du Street art », jusqu’au 30 mars, galerie du Messager, l’Adresse Musée de La Poste, 34 boulevard de Vaugirard, Paris 15e. Tél. : 01 42 79 24 24.

Recevez les billets du blog par courriel :