Afficher le menu Masquer le menu

Jacques Marette, philatéliste et ministre des Postes et Télécommunications (1922 – 1984)

Jacques Marette est né le 21 septembre 1922 à Paris. Comme sa soeur, la future Françoise Dolto, psychanalyste, il vivra sa jeunesse dans les sonorités de l’allemand, sa langue maternelle. Il a 18 ans quand, en 1940, la France est occupée. Il entre alors dans la Résistance et utilise sa connaissance de la langue allemande au profit de l’Intelligence service.

A l’issue de la guerre, il s’engage dans le journalisme, notamment à France-Soir et à Combat. Directeur des éditions du Rassemblement du peuple français (RPF) de 1949 à 1952, puis directeur commercial de firmes industrielles (1952-1958), il devient conseiller technique au cabinet de M. Ramonet, ministre de l’Industrie et du commerce, de juin 1958 à janvier 1959. Suppléant d’Edmond Michelet, devenu garde des Sceaux, il est le plus jeune sénateur de France à 37 ans. Le 15 avril 1962, Georges Pompidou lui propose le ministère des Postes et Télécommunications, charge qu’il occupera jusqu’au 1er avril 1967. Il s’attachera à développer une filière nationale des télécommunications.

En 1962, il est élu député dans le 15e arrondissement de Paris. Il conservera son siège jusqu’à sa mort, survenue le 25 avril 1984. Les échecs et la philatélie furent ses deux passions. Il s’intéressa donc de très près au nouveau musée postal qui fut inauguré, boulevard de Vaugirard, le 18 décembre 1973. Un timbre-poste commémoratif à la mémoire de Jacques Marette fut émis le 17 juin 1996.

JPEG - 252.9 ko
Photographie de Jacques Marette
(Réf. CNET 158679)

1 – Jacques Marette Maquette du timbre-poste dessinée par René Quillivic, 1996

Ce portrait de Jacques Marette représenté de trois quarts correspond à l’âge où il exerçait ses fonctions de ministre des Postes et Télécommunications (15 avril 1962 – 1er avril 1967). Dessiné et gravé par René Quillivic et mis en page par Odette Baillais, ce timbre-poste à 4,40 F, est émis le 17 juin 1996. Il sert à l’affranchissement de la lettre dans le régime international (zone 4, Amérique du Nord, Asie centrale, Moyen-Orient).

JPEG - 312 ko
Maquette du timbre-poste dessinée par René Quillivic, 1996
(Inv. MP AT 997.84)
JPEG - 359.1 ko
Jacques Marette
Timbre-poste, 1996 (Inv. MP AT 996.244, Réf. Yvert 3015)
JPEG - 146.7 ko
Epreuve d’artiste du timbre Jacques Marette
Signée de René Quillivic (Inv. PO AT 997.1671)

 

2 - Denis Papin Bon à tirer du timbre-poste, signé Jacques Marette, 1962

Jacques Marette est nommé ministre des Postes et Télécommunications le 15 avril 1962. Philatéliste de surcroît, il se passionne pour les nouvelles émissions. A la tête de ce ministère jusqu’en 1967, il signera tous les bons à tirer des timbres qui seront émis : timbres commémoratifs, timbres de service, timbres de poste aérienne, timbres taxe. Ainsi, par exemple, le 3 mai 1962, Jacques Marette signe ses tous premiers bons à tirer pour l’imprimerie dont celui de l’émission Denis Papin, dessiné par Clément Serveau et gravé par Robert Cami, dans le cadre de la série des personnages célèbres français.

JPEG - 305.5 ko
Bon à tirer du timbre-poste Denis Papin
signé Jacques Marette, 1962 (Inv. Yv 1345)

3 - Téléphone Dessin de Bernard Buffet adressé à Jacques Marette, vers 1962

Jacques Marette, ministre des Postes et Télécommunications se préoccupe de moderniser le réseau téléphonique français. En 1962, 2,5 millions de personnes sont abonnées au téléphone. Mais, plusieurs centaines de milliers de demandes d’abonnement sont en instance. A l’époque du « 22 à Asnières » de Fernand Reynaud, le peintre Bernard Buffet, adresse une supplique sous forme de dessin réalisé sur une feuille de papier à lettre à en-tête et demande à Jacques Marette un meilleur fonctionnement du téléphone. Ce dessin original a servi d’illustration pour le document philatélique officiel à l’occasion de l’émission du timbre-poste Jacques Marette en 1996. Il a été légué le 14 août 1996 au Musée de La Poste par Mme Célia Marette.

JPEG - 244.9 ko
Dessin de Bernard Buffet
adressé à Jacques Marette, vers 1962 (Inv. PO AT 996.273)
JPEG - 273 ko
Document philatélique officiel Jacques Marette
(PO AT 996.645)

4 - Premiers satellites français Bloc-feuillet commémoratif, épreuve modèle n° 000, 1966

Le 26 novembre 1965, la fusée Diamant lance le premier satellite français de la base aérienne d’Hammaguir (Algérie). Un triptyque « premier satellite français » constitué de deux figurines et une vignette sans valeur est émis le 3 décembre 1965. Puis, après le succès du satellite D1 lancé le 20 février 1966, une autre émission commémorative paraît le lendemain. Pour remercier tous les ingénieurs, les techniciens et les artisans du succès du lancement par la fusée Diamant des satellites A1 et D1, Jacques Marette, ministre des Postes et Télécommunications, fait éditer le 17 février 1966, en 400 exemplaires un bloc-feuillet commémoratif, regroupant toutes les émissions de 1965 et 1966.

JPEG - 197.6 ko
Premiers satellites français
Bloc-feuillet commémoratif Signé Jacques Marette, Epreuve modèle n° 000, 1966 (Inv. 2000.199.3476)

Bibliographie :

« Les trésors du Musée », L’Echo de la Timbrologie, novembre 2005, n° 1790, p.61

Archives photographiques : acq. 1990.834, 1995.283, 1996.129 (Dolto-Tolitch)