Afficher le menu Masquer le menu

Ils ont bâti la légende de la poste (volet 3)

Illustres ou méconnus, ils ont contribué aux fondations, aux évolutions majeures et aussi à l’honneur de la poste. Louis XI, Chamousset, Latécoère, Simone Lévy… , leurs noms apparaissent au fil du parcours historique du musée. Ils font partie de la légende d’une institution présente depuis des siècles auprès des français. Rappel en forme d’hommage du rôle de quelques-uns de ces hommes et de ces femmes. Chapitre 3.

La résistante. Elle est l’une des six femmes nommées compagnons de la Libération par le général de Gaulle. Originaire du Jura, Simone Michel-Lévy intègre l’administration des PTT à Paris en 1924. Devenue rédactrice à la direction des recherches et du contrôle technique, elle rejoint en 1941 le réseau Résistance-PTT. Sa mission consiste alors à soustraire du matériel téléphonique pour éviter qu’il ne tombe dans les mains de l’occupant et tester du matériel pour les besoins de la résistance. Elle coordonne ensuite - y compris sur place - les opérations de Résistance-PTT dans toute la Normandie. Dénoncée en novembre 1943, Simone Michel-Lévy sera torturée et déportée au camp de Ravensbrück puis dans une usine d’armement. Soupçonnée de sabotage, elle sera condamnée à mort et pendue le 13 avril 1945. Elle avait trente-neuf ans. Un timbre émis en 1958 lui rend hommage (ilustration ci-dessus) et une place du VIIe arrondissement de Paris porte son nom.

Oubliés, et pourtant… Leurs noms n’évoquent le plus souvent rien à la plupart d’entre nous. Leurs actions ou leur dévouement ont cependant marqué l’histoire de la poste. Qui connaît Francisco Tasso ? Né en Italie près de Bergame en 1459, il est pourtant à l’origine du premier service postal européen. Et la citoyenne Maillefer ? Receveuse du bureau de Bayonne sous la Révolution, on lui confiera l’organisation des services courrier entre les Pyrénées et Toulouse. Ou encore, bénéficiant aujourd’hui d’un peu plus de notoriété, Juliette Dodu, directrice du bureau télégraphique de Pithiviers, dans le Loiret, dont on dit qu’elle sauva la vie de milliers de soldats en interceptant lors de la guerre de 1870 des messages Prussiens. Et Albert Theisz, nommé directeur de la poste pendant la Commune de Paris, qui organisa la participation des postiers à la gestion de leurs établissements, oeuvra en faveur d’un salaire minimum… Et tant d’autres encore. (RP)

Recevez les billets du blog par courriel :