Afficher le menu Masquer le menu

Il y a 60 ans, un timbre pour Jean-Philippe Rameau…

Il y a 60 ans aujourd’hui, La Poste émettait un timbre de la série « Célébrités » consacré à Jean-Philippe Rameau. Une manière de rappeler alors le 270e anniversaire de la venue au monde du compositeur, né à Dijon en septembre 1683.

Le père de Jean-Philippe, Jean Rameau, organiste à l’église Saint-Etienne de Dijon, forme très tôt son fils à la musique. Le jeune garçon - comme Bach, Mozart… - saura lire les notes avant les lettres… Jusqu’à l’âge de 40 ans, Jean-Philippe Rameau mène une vie assez errante de musicien ambulant, organiste intérimaire, il interrompt régulièrement ses contrats. Et s’installe définitivement à Paris en 1722. La production musicale de Rameau comprend des cantates, des motets, des pièces de clavecin et enfin la musique lyrique, à laquelle il consacre les trente dernières années de sa carrière.

Parallèlement à son œuvre de compositeur, il attribue une importance prépondérante à ses travaux théoriques. A plus de 80 ans, il écrira sa dernière tragédie, Les Boréades. Rameau ne manquait semble-t-il pas d’humour, le jour même de sa mort, se voyant administrer l’extrême onction, il aurait prié le prêtre « de ne point chanter si faux ». (RP)

Timbre « Jean-Philippe Rameau 1683-1764 », émis le 10 juillet 1953, dessiné et gravé par Pierre Munier, imprimé en taille douce rotative (25 timbres par feuille).

Le panorama des timbres français, salle 11 des collections de L’Adresse Musée de La Poste, 34 boulevard de Vaugirard, Paris 15e.

Recevez les billets du blog par courriel :