Afficher le menu Masquer le menu

Hippisme

Au galop, au trot ou à l’amble !

En 1952, à l’occasion des Jeux Olympiques d’Helsinki, La Poste émet un timbre sur la dernière des épreuves des Jeux : l’hippisme

Et ces Jeux révèlent le panache de celui qui reste certainement l’un des cavaliers français les plus célèbres, Pierre Jonquères d’Oriola.

Il réalise l’exploit unique de remporter, par deux fois, le concours individuel de saut d’obstacles, aux Jeux Olympiques de 1952 et de 1964.

Pierre Jonquères d’Oriola voit le jour en 1920 dans une famille de propriétaires terriens des Pyrénées-Orientales. Son père, lui-même excellent cavalier, l’initie dès le plus jeune âge à l’équitation...

Timbre mis en vente en 1953

Dessiné par André Jacquemin

Gravé par René Cottet