Afficher le menu Masquer le menu

Gleizes-Metzinger à l’Adresse Musée de La Poste : le cubisme en son pré carré pour quelques jours encore

Plus que 10 jours pour profiter de Gleizes-Metzinger. Du cubisme et après, l’accrochage que consacre l’Adresse Musée de La Poste aux deux peintres théoriciens du cubisme.

Beaucoup d’écrivains ont aimé et aiment aujourd’hui encore le cubisme. Au point parfois de le « pratiquer » dans certaines de leurs oeuvres. Comme Apollinaire, chantre et compagnon de route du mouvement, Max Jacob, Gertrude Stein... Ou encore Aragon, auteur en particulier d’un sonnet cubiste publié en 1941 et intitulé « Petite suite sans fil » (un hymne à la radio). Vers décalés, césures et alexandrins improbables, de la publicité, des sigles (PTT)... Malraux aussi. Et de nos jours, la poétesse (et rockeuse) Patti Smith, et tant d’autres... Un siècle après, le cubisme est bien vivant. Et bien présent. A l’Adresse Musée de La Poste par exemple. Mais seulement pour quelques jours encore.

L’exposition propose ainsi quelques écrits. Et pour l’essentiel des tableaux. L’accrochage est en effet consacré aux deux théoriciens du mouvement cubiste, Albert Gleizes et Jean Metzinger. Une soixantaine de leurs toiles est exposée jusqu’au 22 septembre prochain. Et des tableaux d’autres peintres cubistes - Survage, Lhote, Le Fauconnier... - figurent également au sein de la présentation.

Cette rétrospective de l’oeuvre des deux artistes est une première. Il est encore temps d’en profiter (d’autant que le musée sera aussi ouvert dimanche à l’occasion des Journées européennes du patrimoine). (RP)

« Gleizes-Metzinger. Du cubisme et après », exposition jusqu’au 22 septembre, l’Adresse Musée de La Poste, 34 Bd de Vaugirard, Paris 15e.

Recevez les billets du blog par courriel :