Afficher le menu Masquer le menu

Foyer de Cachan : 100 ans de sollicitude… d’éducation, de formation

Etablissement scolaire créé en 1915 pour prendre en charge les orphelins de guerre du personnel des PTT, le Foyer de Cachan assure aujourd’hui sa mission formatrice auprès de jeunes en difficulté.

Retour sur un siècle d’éducation.

Il n’a ouvert ses portes qu’en 1923, mais l’association qui en est à l’origine l’a fondé en 1915. C’est en effet l’année suivant le déclenchement de la Première Guerre mondiale que L’œuvre de protection des orphelins de guerre du personnel des PTT a créé le Foyer de Cachan.

Une initiative due à Louis Pasquet, alors directeur du personnel des PTT (et futur ministre du Travail d’un cabinet Herriot dans les années 1920). Mission assignée à l’époque : accueillir les enfants des postiers et télécommunicants morts durant la Grande Guerre et leur permettre d’être scolarisés dans les meilleures conditions possibles. Et de préparer des concours d’accès à la Poste.

Les travaux de construction du foyer débutent dès 1917 sur un terrain de 5 hectares situé à Cachan, au sud de Paris. Reconnu d’utilité publique, le Foyer des PTT prendra d’abord en charge une centaine de garçons (l’établissement ne s’ouvrira aux filles que trente ans plus tard, à l’automne 1956).

Au fil des années, le Foyer accueillera de moins en moins d’orphelins et de plus en plus d’élèves en difficulté scolaire ou sociale. Il prépare aujourd’hui à des baccalauréats professionnels (commerce, aide aux personnes et électrotechnique).

Et assure également des formations en apprentissage facilitant l’accès aux métiers de La Poste (CAP Distribution d’objets et services clientèle et Bac Pro Accueil/relation client et usager) ou à des filières professionnelles (CAP techniques).

A l’occasion du centième anniversaire de sa naissance, le Foyer de Cachan organise un certain nombre de manifestations. Dont un colloque qui se tiendra ce jeudi sur le thème Pédagogies, neurosciences et numérique (avec notamment comme participants Francoise Laborde, membre du Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes, et l’historien Fabrice d’Almeida).

S’il accueille toujours des enfants de postiers et de télécommunicants, le Foyer de Cachan est un établissement privé sous contrat ouvert à tous. Françoise Eslinger en est la présidente.

Plus d’info... ou karine.royai@foyerdecachan.fr

Le Foyer de Cachan en chiffres

  • 430 élèves (300 au collège/lycée, 80 en formation aux métiers de La Poste, 50 en formation aux métiers techniques)
  • 40 professeurs
  • 30 éducateurs, personnels administratifs, techniques, de surveillance…

Foyer de Cachan/lycée professionnel Ingénieur Robert Keller, 36 avenue du Président Wilson, Cachan (94).

Le fondateur du Foyer de Cachan avait intégré l’Administration des Postes en tant que facteur-télégraphiste

Louis Pasquet (1867-1931) est à l’origine de la fondation du Foyer de Cachan. Alors directeur du personnel des PTT, c’est lui qui crée en 1915 L’œuvre de protection des orphelins de guerre du personnel des PTT, l’association qui va édifier et piloter cet établissement scolaire.

Une manière de rendre ce qui lui avait été donné : Louis Pasquet a en effet lui-même bénéficié d’une ascension sociale due notamment aux formations supérieures qu’il a suivies au sein des PTT de l’époque. Louis Pasquet avait ainsi quitté l’école à l’âge de 13 ans et rejoint ensuite l’Administration des Postes en qualité de facteur-télégraphiste.

Diplômé de l’école supérieure des PTT, il deviendra directeur du personnel puis secrétaire général de son Administration. Il s’intéressait aussi à la politique : il fut sénateur et même ministre du Travail d’un éphémère cabinet Herriot en 1926.

Recevez les billets du blog par courriel :