Afficher le menu Masquer le menu

Epuré, symbolique, éco-conçu : le timbre officiel de la COP 21 est disponible

Le timbre de la COP 21 a été dessiné par une étudiante en art et design de Saint-Etienne. Il est notamment en vente depuis lundi à la boutique du Musée de La Poste.

Dévoilé le 10 septembre dernier à l’Elysée, le timbre officiel de la 21e conférence des Nations-Unies sur le climat (COP 21) est le fruit d’un concours ouvert auprès des étudiants de l’école d’art et design de Saint-Etienne. Sur les cinq projets retenus – parmi trente-quatre propositions -, c’est celui de Noémie Auzet, étudiante en 4e année de design, qui l’a emporté.

De format rond, à l’image de la planète, et réalisé sur fond blanc, le dessin représente une feuille verte dont les racines forment une tour Eiffel. Une œuvre épurée, à la symbolique forte, illustrant l’engagement de la France en faveur du climat et sa responsabilité en tant que pays organisateur.

Eco-conçu, le timbre a été mis en vente lundi 16 novembre, quelques jours avant l’ouverture de la COP 21, dans l’ensemble des bureaux de poste et à la boutique du Musée de La Poste. Valable pour les envois dans le monde entier, il sera tiré à 1 million d’exemplaires.

Rodolphe Pays

La boutique du Musée de La Poste, 21 avenue du Maine, Paris 15e (tél. : 01 53 71 98 49).

JPEG - 15.3 ko
Elysée, le 10 septembre : Noémie Auzet entourée du Président de la République et de Philippe Wahl, le Président de La Poste.

Noémie Auzet :«  Ce projet, c’est d’abord une opportunité extraordinaire »

Travailler dans la perspective de la COP 21, c’est quelque chose qui m’a énormément intéressée. Et puis c’était aussi se confronter à un format inhabituel.

J’ai choisi de composer quelque chose d’épuré, sur un fond blanc, avec juste l’image de la nature qui ressort. Mon dessin indique le lien fort qui existe entre la nature, symbolisée par une feuille qui prend racine, et la civilisation.

L’homme est responsable de la nature et la nature découle l’homme. Ce lien qui dépend de nous, qui a besoin de la société, il faut savoir en prendre soin. Je voulais montrer ça, et je voulais aussi représenter l’image de Paris, qui accueille la COP 21.

Remporter ce concours a été une grande émotion. Avec les quatre autres étudiants dont les projets avaient été retenus par le jury, nous avons été invités le 10 septembre à l’Elysée pour le dévoilement. On ne savait pas qui était le lauréat, alors quand j’ai entendu mon nom, ça a été un moment incroyable, bouleversant.

Sur scène, face au parterre de personnalités présentes aux côtés du Président de la République, j’ai en quelques phrases parlé de mon dessin et des intentions que j’y avais mises. C’était un moment incroyable. »

Recevez les billets du blog par courriel :