Afficher le menu Masquer le menu

Ensemble d’épreuves d’atelier du graveur Georges Hourriez

Le musée achète en décembre dernier, dans une vente sur offres, un ensemble exceptionnel de pièces philatéliques signées du graveur Georges Hourriez.

Victor Hugo, type non émis, 1935.
© Coll. L’Adresse Musée de La Poste / La Poste

Documents uniques, ces épreuves d’état témoignent des étapes de création et des méthodes de fabrication des figurines postales françaises dans les années 1930 et 1940.

Parmi les documents se trouve un ensemble d’épreuves de timbres-poste non émis comme la Semeuse. Cette dernière, créée en 1938, figure sur un sol bien plus distinct des précédentes, ses lignes sont plus épaisses, les premières lettres (PO) de la légende « POSTES » sont en négatif. Cette figurine ne servira finalement que sur les mandats postaux.

D’autres épreuves de timbres non émis enrichissent les collections du musée telles qu’une épreuve collective pour une figurine sur le thème du 5e centenaire de la libération d’Orléans par Jeanne d’Arc (1929) ou encore un timbre à l’effigie de l’écrivain Victor Hugo (1935). Cependant la pièce la plus remarquable est une épreuve d’atelier en bleu sans la valeur de la Marianne de Gandon.

Ce timbre d’usage courant est dessiné par Pierre Gandon et gravé par Henri Cortot. La figurine est imprimée en typographie. Pour le meilleur résultat possible, compte tenu des contraintes techniques de gravure mais aussi de production industrielle, l’imprimerie ITVF fait appel à plusieurs graveurs qui maîtrisent la technique et leur demande de graver un poinçon. C’est dans ce cadre que G. Hourriez réalise cette épreuve.

JPEG - 12.9 Mo
5e centenaire de la libération d’Orléans par Jeanne d’Arc, 50 centimes, 1929.
© Coll. L’Adresse Musée de La Poste / La Poste