Afficher le menu Masquer le menu

Empire dentelé

Au rebut ciseaux, règles ou canifs...!

Nous sommes en 1862. Va apparaître sur nos timbres une modification majeure, permettant aux postiers de l’époque de ne plus être jaloux de leurs homologues anglais. Car encore une fois l’innovation viendra d’Angleterre.

Les britanniques avait déjà été les premiers à émettre le premier timbre en 1840, c’est pourquoi l’administration des Postes gardait toujours un œil sur sa voisine d’outre manche.

Or celle-ci, depuis 1854, n’utilisaient plus les ciseaux pour découper ses timbres. Les vignettes étaient séparées par de petits trous circulaires permettant la découpe à la main, les fameuses dentelures que nous connaissons aujourd’hui.

Il faut avouer que pour les garçons de bureau cette opération de découpe des timbres est longue et fastidieuse. C’est pourquoi, en 1855, le conseil des Postes décide que : «  les timbres-poste livrés au public par l’administration des Postes seront pointillés ». Mais il faudra sept ans pour passer de la théorie à la pratique, notamment à cause d’Anatole Hulot, alors en charge de la fabrication des timbres et qui rechigne à la mettre en place.

Timbre mis en vente en 1968

Dessiné et gravé par Pierre Béquet