Afficher le menu Masquer le menu

De nouvelles acquisitions pour le musée !

Les collections de l’Adresse Musée de La Poste, unique conservatoire français d’objets des domaines philatélique et d’histoire postale, s’enrichissent en ce début d’année de deux nouvelles créations d’art postal signées de l’artiste d’origine italienne Marina Argentini.

Passionnée de peinture et de sculpture, Marina Argentini travaille avec des artisans locaux à la reproduction de dessins sur des imitations de poteries étrusques. Elle avait auparavant participé à la création de l’atelier “l’Etrusco Lludens”, dirigé par le peintre chilien Sebastien Matta. Et elle a présenté sa première exposition à Paris en 1986, au salon d’automne du Grand Palais.

Depuis 2004, elle expose au Marché de la Création, à Paris-Bastille, et depuis 2007, au marché de la création à Edgar Quinet. A partir de 2008, le collage est devenu sa technique de prédilection. Elle conçoit ainsi désormais des oeuvres à partir d’éléments de « récupération » selon différentes thématiques (collages « socio-politiques », « spéciaux », « fleurs musicales »). Et crée notamment de nombreuses représentations d’animaux, qu’elle juge plus authentiques que les humains. Le musée a ainsi récemment acquis deux œuvres de l’artiste, composées essentiellement de timbres-poste d’usage courant « Iris » (1938) et « Coq » (1962).

Iris, messagère des dieux, qui reliait le ciel et la terre, est représentée de profil, bandeau sur les yeux, pourvue de grandes ailes et flambeau à la main. Le « Coq » de Marina Argentini est une représentation fidèle de la figurine postale réalisée par Albert Decaris. Ses plumes sont faites de fragments de timbres « Coq » oblitérés.

Iris, peinture acrylique sur toile et collage de timbres-poste neufs Iris, 2012, signée MA et de son pseudonyme Scafi. © Photo L’Adresse Musée de La Poste, Paris / Tous droits réservés

Recevez les billets du blog par courriel :