Afficher le menu Masquer le menu

De nombreux enfants ont participé aux ateliers « Père Noël » organisés par le Musée de La Poste au sein des hôpitaux Necker et Robert Debré

Le Musée de La Poste organise chaque mois de décembre des ateliers « Père Noël » destinés aux enfants soignés dans des établissements de santé parisiens.

Trois ont été proposés cette année à l’hôpital Necker et un à l’hôpital Robert Debré. Plus d’une centaine d’enfants y ont participé. Reportage dans le 15e arrondissement de la capitale.

Beaucoup de mamans. Des papas aussi. Debout autour d’une grande table dressée au beau milieu du hall du pavillon Laennec de l’hôpital Necker-Enfants malades. Et leurs enfants assis devant eux, affairés à rédiger et décorer des lettres destinées au Père Noël. Annabelle, Manon, Philippe, Nadir…

« En partenariat avec la direction du mécénat et de la politique culturelle de l’établissement, nous avons cette année encore organisé trois ateliers Père Noël, explique Hakima Benabderrahmane, responsable du service des publics du Musée de La Poste, des séances animées par nos conférencières de l’association Les petits chats vont au musée proposées à tous les enfants soignés au sein de l’hôpital. »

La table ne désemplit pas. Dès qu’un enfant en a terminé avec son dessin ou son collage, un autre prend aussitôt sa place. Les parents sont partie prenante de l’exercice. « Change un peu de couleurs, conseille un papa à son fils, ne fais pas que du bleu ». Réponse malicieuse du gamin « Bleu, blanc, orange, c’est bien ? »

Feuilles, feutres, crayons, étoiles autocollantes, ciseaux, colle sont à la disposition des enfants. Tous accomplissent leur tâche avec application. « C’est une bonne idée, cette initiative du Musée de La Poste, approuve une maman, ça met de l’animation, c’est gai ». Au total, une trentaine de garçons et de filles participera à la séance.

« Les deux autres ateliers que nous avons tenus les semaines précédentes ont eux-aussi réuni autant de participants, se félicitent Karine et Cloé, les deux animatrices dépêchées par le musée, il faut dire qu’on bénéficie d’un emplacement idéal et que l’affichage mis en place par l’hôpital annonçant notre présence a été très efficace. » Leur œuvre achevée, il reste aux enfants à accomplir une dernière opération : poster la missive.

A quelques mètres, une boîte aux lettres est à leur disposition. Un à un, ils y glissent leur précieux pli. Celui-ci parviendra très vite au secrétariat du Père Noël de Libourne (Gironde) – partenaire fidèle lui-aussi du Musée de La Poste -, qui reçoit chaque année plus d’un million de courriers adressés au vieil homme descendu pour la circonstance de sa Finlande. Et en retour, chacun des enfants recevra un mot du Père Noël… Un petit cadeau qui leur rappellera sans doute le plaisir qu’ils ont pris à écrire et décorer leur lettre.

Rodolphe Pays

Recevez les billets du blog par courriel :