Afficher le menu Masquer le menu

A l’occasion de l’émission du timbre-poste consacré au Mémorial du Général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Églises émis en juin 2008, le musée de La Poste présente dans sonCabinet des trésors philatéliques (salle 11) quatre pièces sur le thème de Charles de Gaulle.

Le 18 juin 1972, le Mémorial fut inauguré par le Président de la République MonsieurGeorges Pompidou, en présence de Madame de Gaulle, de sa famille, d’une immensefoule recueillie et des drapeaux des régiments auxquels avait appartenu l’illustre homme d’Etat. Le lieu retenu fut la colline la plus élevée de la commune. La Croix de Lorrainefaite de granit rose de Bretagne et de plaque de bronze d’environ 1 500 tonnes et 43,50m de haut domine le monument.

JPEG - 377.6 ko
Timbre-poste émis en 2008
Mémorial du Général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises, Haute-Marne (Réf. N° Yvert 4243)

1 - Bon à tirer – essai de couleurs du timbre-poste « Affiche de l’Appel du 18 juin 1940 », dessiné et gravé par Jacques Combet, signé du ministre des PTT Jacques Marette et daté du 26 mai 1964.

Ce timbre-poste commémore une des dates majeures de l’histoire du XXe siècle français. La France vient de connaître une débâcle sans précédent. Elle est occupée par l’Allemagne nazie, et le nouveau gouvernement dirigé par le maréchal Pétain s’apprête à signer un armistice aux conditions draconiennes.

Indigné par un tel renoncement, un Général au nom encore inconnu lance un vibrant appel le 18 juin 1940, depuis un studio de la BBC à Londres : Charles de Gaulle – c’est son nom – affirme d’emblée que la guerre n’est pas perdue. L’empire colonial français et l’appui des Britanniques permettent d’espérer autre chose que la défaite. Il faut que les hommes de bonne volonté se regroupent et combattent.

Ce 18 juin 1940, la résistance vient de naître. Cette émission célèbre le 20e anniversaire de la Libération. La reproduction d’une affiche dans le format d’un simple timbre-poste constitue un chef-d’oeuvre technique du point de vue de l’impression. Ce bon à tirer a été signé de la main de Jacques Marette, frère de Françoise Dolto et ministre des Postes et des Télécommunications. Le timbre-poste a été dessiné et gravé par Jacques Combet (1920 – 1993).

JPEG - 376.3 ko
Bon à tirer – essai de couleurs du timbre-poste « Affiche de l’Appel du 18 juin 1940 »
dessiné et gravé par Jacques Combet, signé du ministre des PTT Jacques Marette et daté du 26 mai 1964 Détail (Inv.2008.0.8.1)

2 - Bon à tirer – essai de couleurs du timbre-poste « Charles de Gaulle » pour les Terres Australes et Antarctiques Françaises, dessiné et gravé par Jacques Gauthier, daté du 27 août 1990.

Emis pour le 100e anniversaire de la naissance de Charles de Gaulle, ce timbre-poste gravé en taille-douce par Jacques Gauthier (né en 1931) reproduit une des photographies les plus célèbres du Général : en pleine Seconde guerre, le chef de la France libre se tient sur le pont de La Combattante, vêtu d’un ciré et de son képi. Dans ses mains, il tient des jumelles. L’image est celle du chef, de l’homme de terrain, habitué à voir loin.

Elle nous rappelle qu’au-delà de son rôle politique durant la guerre puis, ensuite, lors de la fondation de la Ve République, le général de Gaulle est avant tout un militaire. Attiré très jeune par la carrière des armes, élève de Saint-Cyr, il connaît l’épreuve du feu au cours de la Première Guerre mondiale. De cette expérience douloureuse, il retiendra l’importance de doter le pays d’un vrai outil de défense, mais aussi la nécessité d’oeuvrer au rapprochement entre les peuples.

JPEG - 142.8 ko
Bon à tirer – essai de couleurs du timbre-poste « Charles de Gaulle »
pour les Terres Australes et Antarctiques Françaises, dessiné et gravé par Jacques Gauthier, daté du 27 août 1990 (Inv.2008.0.8.2)

3 - Maquette du timbre-poste « Anniversaire de la mort du général De Gaulle »,dessin de Georges Bétemps, crayon et gouache sur papier, 1971.

Réalisé un an après la mort du général de Gaulle, le dessin de Georges Bétemps (1921 -1992) montre Charles de Gaulle dans son habit de président de la République. Au moment de sa mort, pourtant, le Général s’était déjà retiré du pouvoir depuis un an et demi. Pourtant, à côté du chef de la résistance, c’est bien l’image du Président que les Français retiennent de Charles de Gaulle. Revenu au pouvoir en 1958 à la faveur du chaos provoqué par la guerre d’Algérie, le Général pose comme condition la création de nouvelles institutions. La Constitution de 1958, inspirée par ses vues et complétée en 1962 par l’élection du président au suffrage universel, fonde la Ve République. C’est dans son cadre que de Gaulle, réélu en 1965, mène à bien la décolonisation française, et l’oeuvre de modernisation économique qui permet au pays de retrouver son rang.

Dès le retrait de la vie politique du général De Gaulle en 1969, Jacques Marette,demande, dans une question écrite à l’Assemblée Nationale en juillet 1969, au ministre des PTT un ou plusieurs timbres en son hommage. Mais il est de coutume en France de ne pas émettre de timbres à l’effigie de personnages vivants. Dès la disparition du général, les demandes d’émissions affluent. Sa famille ne souhaitait qu’un seul timbre d’usage courant reproduisant le portrait de Charles de Gaulle, Président de la République. Finalement, le ministre des PTT Robert Galley choisit la formule d’une bande de quatre timbres-poste avec une vignette au milieu. Cette maquette reproduit un des quatre timbres de la bande. Le dessin sera gravé en taille-douce par Eugène Lacaque (1914-2005).

JPEG - 325.2 ko
Maquette du timbre-poste « Anniversaire de la mort du général De Gaulle »
dessin de Georges Bétemps, crayon et gouache sur papier, 1971 (Inv. 12790)

4 - Maquette du timbre-poste « Charles de Gaulle » dessin d’Huguette Sainson, aquarelle sur papier, 1990.

La Croix de Lorraine qui figure en arrière-plan de ce timbre, est désormais associée à l’histoire de Charles de Gaulle. Pourtant, il s’agit d’un insigne beaucoup plus ancien. Utilisée par les Croisés, elle échoie ensuite à la famille d’Anjou et orne les cheminées de plusieurs châteaux de la Loire. A la suite d’un mariage, cette Croix à double linteau devient l’emblème des familles de Lorraine.

En 1940, au moment où naît la France libre, le général de Gaulle cherche un emblème à opposer à la Croix gammée. C’est la Croix de Lorraine qui est retenue. Symbole des forces françaises libres et des résistants de l’intérieur, elle est ensuite reprise par le RPF, mouvement politique lancé par de Gaulle en 1947.

Après la mort du Général, et parce qu’il en avait exprimé le désir de son vivant, une Croix de Lorraine de 45 mètres de haut a été érigée sur la colline de son village, Colombey-les-Deux-Églises. Ce timbre-poste a été émis pour célébrer le 100e anniversaire de la naissance de Charles de Gaulle. Dessiné par Huguette Sainson (née en 1929), il a été gravé par Claude Durrens (1921 – 2002).

JPEG - 466.5 ko
Maquette du timbre-poste « Charles de Gaulle »
dessin d’Huguette Sainson, aquarelle sur papier, 1990 (Inv. MP AT 991.37)

Pour en savoir plus :

Le Mémorial Charles de Gaulle 52330 Colombey-les-Deux-Églises Tél. 03 25 01 50 50

Fondation et Institut Charles de Gaulle : 5, rue de Solférino 75 007 Paris Tél : 01 44 18 66 77 / Fax : 01 44 18 66 99
www.charles-de-gaulle.org
contact@charles-de-gaulle.org

Bibliothèque de la Fondation :
documentation@charles-de-gaulle.org

Maison natale Charles de Gaulle 9, rue Princesse 59800 Lille Tél :
03 28 38 12 05
03 28 38 12 09
www.maison-natale-degaulle.com

Remerciements à Mme Frédérique Dufour, historienne, Commissaire d’exposition, Mémorial Charles de Gaulle.