Afficher le menu Masquer le menu

« Chaissac et Dubuffet », c’est (bien) parti...

Chaissac-Dubuffet, entre plume et pinceau, la nouvelle grande grande exposition du musée de La Poste, a ouvert ses portes aujourd’hui. Une inauguration accompagnée d’un spectacle de la compagnie Artépo proposé aux premiers visiteurs.

La nouvelle exposition de l’Adresse Musée de La Poste est consacrée à deux grands artistes du XXe siècle, Gaston Chaissac et Jean Dubuffet. Deux plasticiens qui maniaient aussi la plume avec beaucoup de talent. C’est d’ailleurs la longue correspondance entretenue par les deux hommes qui forme le fil rouge de l’accrochage. A travers une sélection des lettres qu’ils ont échangées pendant une vingtaine d’années, les visiteurs pourront ainsi mieux cerner deux personnalités très différentes. Et qui n’en sont pas moins restées très proches. D’un côté, Dubuffet, issu de la bourgeoisie, ayant reçu une éducation classique, l’élégance et le verbe traditionnels... De l’autre, Chaissac, l’enfant modeste, volontiers déstructuré, autodidacte... Deux artistes ayant en commun le dégôut de tous les académismes. Une correspondance qui permet de mieux apprécier les 160 oeuvres présentées au sein de l’exposition.

A l’occasion de ce lancement, le musée proposait ce soir une lecture par la compagnie Artépo de lettres de Gaston Chaissac et Jean Dubuffet (photo). Après avoir parcouru l’exposition, plus de 150 personnes y ont assisté. Toujours autour de Chaissac et Dubuffet, la compagnie présente actuellement au Lavoir Moderne Parisien un moment théâtral mis en scène par Denis Guénoun intitulé « Vive l’art quand il ignore son nom ! ». Bonne expo... et bon spectacle. (RP)

Recevez les billets du blog par courriel :