Afficher le menu Masquer le menu

Campagne de l’accueil et de l’amabilité

Des « ambassadeurs du sourire »

En 1965, le gouvernement par l’intermédiaire de son commissariat général au tourisme lance l’initiative d’une campagne de l’accueil et de l’amabilité.

Jusqu’à la première moitié du 20e siècle, le tourisme est réservé à la haute société.

Les vertus curatives des bains de mers vont encourager les villégiatures sur les côtes. Leur fréquentation par de grands aristocrates va développer la création des stations balnéaires, Dieppe grâce à la duchesse de Berry, Deauville par le demi-frère de Napoléon III, Biarritz avec l’impératrice Eugénie.

Mais ce développement n’est possible que par l’arrivée du chemin de fer qui permet de joindre les littoraux à la capitale en un temps record : 4 heures sont nécessaires pour aller à Dieppe au lieu de 12 en voiture attelée...

Timbre mis en vente en 1965

Dessiné et gravé par Albert Decaris © ADAGP, Paris 2017