Afficher le menu Masquer le menu

« 6 juin 44 » : l’expo de 15 élèves du lycée Buffon soutenue par le Musée de La Poste

C’est le fruit de plusieurs mois de travail : quinze élèves du lycée Buffon à Paris ont présenté jeudi 5 juin une exposition sur le thème du « 6 juin 1944 ». Une réalisation remarquable – menée avec l’appui du musée de La Poste – qui a vocation à être proposée dans les établissements d’Ile-de-France.

Dans le cadre du Club histoire de leur établissement, des élèves du lycée Buffon, dans le 15e arrondissement de Paris, ont travaillé durant toute l’année scolaire sur le thème du 6 juin 1944. En partenariat avec le musée de La Poste, une quinzaine de garçons et de filles encadrée par Claude Basuyau (à la tribune sur la photo du bas) et Laurent Piel, leurs professeurs d’histoire, a ainsi pendant des mois mené des recherches, compulsé des documents, recueilli des témoignages… Et ils ont fait des résultats de leurs travaux et de leur réflexion une exposition. Avec l’appui des historiens et le soutien technique et logistique du musée de La Poste, les élèves ont ainsi réalisé 14 panneaux, présentés en avant-première dans leur lycée jeudi 5 juin.

Une « cérémonie » à laquelle ont participé près de 200 personnes, direction de l’établissement, enseignants, élèves, anciens élèves et parents d’élèves. « On est fiers de cette exposition, on y a travaillé avec intérêt, fait des recherches, on s’est aussi rendus sur place sur les plages de Normandie, raconte Raphaëlle, qui a notamment planché sur les panneaux faisant apparaître les cartes géographiques du débarquement, et tout ça a bien été mis en valeur par le graphiste du musée, on est vraiment contents du résultat. » Lise-Marie, autre élève à s’être investie dans le projet, porte même pour la circonstance une veste militaire sur laquelle elle a accroché des écussons symbolisant le débarquement.

« Nos professeurs nous ont donné des conseils, nous ont indiqué des pistes d’ouvrages à consulter, explique-t-elle, on a aussi fait nos propres démarches, et au final, on est satisfaits de ce que cela a donné. » Esteban, Diego et Paul ont eux planché sur l’opération Fortitude, qui consistait à tromper les allemands à travers la réalisation et l’utilisation de leurres. « On a lu des bouquins, on a acheté des revues qui parlaient de ces pièces d’artillerie factices, de ces chars ne pesant quelques kilogrammes, de ces faux signaux radio, racontent-ils, l’imagination dont on fait preuve les auteurs de ces procédés est extraordinaire. »

Michel Pantèbre, le proviseur du lycée Buffon et ses deux professeurs d’histoire se félicitent aussi du travail de leurs élèves et de la qualité du projet. « Je me réjouis de cette réalisation soutenue par le musée de La Poste, et je voudrais à cet égard notamment remercier Vonick Morel, Patrick Marchand et Philippe Rodier pour leur aide précieuse, apprécie le proviseur, et j’espère que beaucoup d’établissements pourront dans les mois qui viennent en profiter. » Pour leur part, Claude Basuyau, fondateur du Club histoire en 1999, et Laurent Piel disent le plaisir qu’ils ont eu à travailler avec les élèves sur le projet.

« On les a aidés bien sûr, on a essayé de faire en sorte qu’ils travaillent aussi en dehors d’internet, avec toutes sortes de documents, indiquent-ils, et puis ce qui est aussi très intéressant, c’est d’œuvrer un peu en dehors du cadre strictement scolaire, en équipe, dans une relation différente que celle qui prévaut lors des cours, ça aussi, c’était vraiment appréciable. »

Rodolphe Pays

Recevez les billets du blog par courriel :