Afficher le menu Masquer le menu

Animations du Musée de La Poste dans les écoles maternelles : Nino ne manque pas de souffle

JPEG - 56 ko
Distrait, malin, attachant.. : Nino, le petit facteur est plébiscité par les enfants des écoles maternelles.

Conçue pour les élèves de maternelle, l’animation Nino le petit facteur a rencontré son public. Explications.

C’est d’abord d’un constat qu’est née l’offre du Musée de La Poste à destination des élèves de maternelle. Celui d’une certaine carence. Très peu de musées proposent en effet des animations pour les tout petits.

Une situation d’autant plus paradoxale que les instituteurs – ils le font savoir régulièrement – sont demandeurs de ce type de prestations.

« Pour ces raisons, nous avons réfléchi à ce qui pourrait intéresser les enfants de chacune des trois sections de maternelle, explique Hakima Benabderrahmane, la responsable de la politique des publics du musée, et nous avons pensé à des contes dont le héros serait un petit facteur, distrait, malin et attachant. »

Afin d’incarner le personnage, une marionnette de postier, animée à la main, a très vite été trouvée. Et aussitôt baptisée Nino (« C’est court, facile à retenir »).

JPEG - 67.5 ko
Quatre conteuses de l’association « Les Petits Chats Vont au Musée » se relaient auprès des élèves de maternelle pour raconter Nino, le petit facteur.

Camille Roux, conteuse professionnelle et collaboratrice de Les Petits Chats Vont au Musée (LPCVM), une association avec laquelle le Musée de La Poste travaille depuis des années, est l’auteure de ces histoires. Elle a souhaité qu’à travers elles, les enfants puissent voyager, découvrir, participer aussi.

Et ça a tout de suite marché. Les quatre conteuses qui se relaient dans les écoles – la demande est permanente – rapportent toutes le plaisir que les jeunes écoliers prennent à suivre les aventures de Nino. Ceux de petite section partent avec lui à la recherche d’un doudou égaré entre Paris et Lyon, aidés par toutes sortes d’animaux rencontrés sur leur chemin.

Tandis que les moyens et les grands parcourent le monde également en sa compagnie, mais guidés dans un périple philatélique par une Marianne échappée d’un timbre et changée elle aussi en marionnette.

Des animations qui sont autant de performances pour les conteuses : habillées en facteurs ruraux du XIXe siècle, elles racontent l’histoire à l’aide d’un grand livre illustré, manipulent la marionnette, dialoguent avec les enfants…

« Chaque séance s’achève par un atelier créatif autour du timbre, poursuit Hakima Banabderrahmane, une œuvre collective est réalisée par les plus jeunes alors que les plus grands conçoivent chacun une Marianne. »

Au vu du succès rencontré par cette nouvelle animation du Musée de La Poste, il est prudent de joindre Nino sans trop tarder…

Rodolphe Pays

Info/réservation : 01 42 79 24 24 ou reservation.dnmp@laposte.fr

« Nino » en chiffres

Durée de l’animation :

  • environ 45 mn pour les petits
  • environ 1 h 15 pour les moyens/grands

Coût de la prestation : 110 euros

Recevez les billets du blog par courriel :