Afficher le menu Masquer le menu

1981 et 1995 : deux timbres pour défendre la liberté de la presse et de l’imprimerie

Beaucoup de timbres ont été émis sur le thème de la presse. Deux d’entre eux rappellent notamment comment sont nés et se sont développés les journaux au fil des siècles. Et comment ils ont acquis leur liberté… et favorisé celle de leurs lecteurs.

JPEG - 14.3 ko
Timbre « La presse, ma liberté », dessin Gérard Caron (1995).

Il y a exactement vingt ans, La Poste mettait en circulation un timbre associant presse et liberté. L’émission – intitulée La presse, ma liberté - marquait ainsi le cinquantième anniversaire de la Fédération Nationale de la Presse Française (FNPF), un organisme regroupant un grand nombre d’entreprises éditrices de journaux. Héritière de la presse clandestine active pendant la guerre, la FNPF avait été créée pour défendre la liberté de la presse et développer ses activités.

JPEG - 18.7 ko
Timbre « L’imprimerie et la librairie sont libres », dessin Huguette Sainson, gravure Michel Monvoisin (1981).

Une quinzaine d’années auparavant, en 1981, un autre timbre avait été conçu sur ce même thème. Il rendait un hommage appuyé à deux figures historiques ayant contribué à la liberté et à l’essor de la presse : Théophraste Renaudot et Emile Girardin. Le premier, journaliste, médecin et philanthrope avait créé trois siècles et demi auparavant (en 1631) l’hebdomadaire La gazette.

Et le second, homme politique et journaliste fondateur du quotidien La Presse, avait quant à lui favorisé par son action l’adoption des célèbres lois de 1881 instituant les libertés de la presse.

Deux émissions qui rappellent des « combats » de longue date dont il n’est pas indifférent aujourd’hui de rappeler l’importance…

Rodolphe Pays

Recevez les billets du blog par courriel :